Pierre, ciseaux, ok... mais comment préserver l'industrie du papier ?

Nicolas Gary - 21.04.2018

Edition - Société - culture papier association - culture papier


« Rien ne semble arrêter les excès d’ignorance et de zèle pour déclasser le bois, le papier et l’imprimé, pourtant, au cœur des enjeux d’une économie basse en carbone. » Constat un brin amer qu’opère l’association Culture papier, qui a décidé de prendre le problème à bras le corps.


Origami Cat (Design by Gilad Aharoni)
Ancella Simoes, CC BY 2.0
 

 

Faisant état des décisions prises au cours de son assemblée générale, Culture Papier décide en effet poursuivre « des objectifs ambitieux de mobilisation en faveur de la filière papier et des valeurs du papier ». Un plan sur trois années se dessine, avec la perspective d’être reconnu comme d’intérêt général. 

 

À travers quatre chantiers, Culture Papier (réunissant différents acteurs professionnels), entend donc ouvrir son champ d’action, comme l’indique son président, Alain Kouck, PDG d’Editis. Or, relève-t-il, « il reste encore beaucoup de travail pour faire reculer les stéréotypes sur le papier, promouvoir ses valeurs sociétales : attention, transmission, proximité et responsabilité ». Les quatre points d’action sont les suivants :

 

Valoriser que la société peut toujours compter sur le papier et l’imprimé 


#Stopaupapierbashing, pour #Valoriserlepapierpower en coordination avec l’association TwoSides en France, ainsi que Printpower et Intergraf en Europe. L’objectif est de construire et diffuser collectivement un KIT d’éléments de langage commun autour des 5/6 chiffres les plus pertinents. Ce kit sera décliné et selon les prescripteurs prioritaires : groupes de travail parlementaires et les influenceurs RSE et Communication, notamment à l’occasion de ses évènements tout au long de l’année 
 

« Plus la filière se montre vertueuse et écoresponsable, plus elle est accusée des pires méfaits en matière de destruction et de gaspillage des ressources naturelles », rappelle Alain Kouck.

« Malgré ses qualités qu’il semble inutile de démontrer, il est essentiel de se mobiliser pour le papier. Il nous faut parler de l’économie circulaire, du recyclage, de l’attitude écoresponsable adoptée par l’ensemble de la filière. Il est nécessaire de rappeler les bienfaits du papier, ses qualités pour tout ce qui touche à la conservation des informations, à la confidentialité et au respect de la vie privée. » 


De toute évidence, c'est la dernière étude du WWF, entre autres, qui est dans le viseur : cette dernière mettait en cause l'édition jeunesse en France en apportant des données concernant l'impression en Asie notamment. 
 

L'imprimerie France Quercy,
en Occitanie, a baissé le rideau

 

S’ouvrir le plus largement à la société


Pour ce faire, l'association compte s’appuyer sur tous les ambassadeurs : personnalités culturelles ou économiques, blogueurs, pour développer les argumentaires concernant les qualités écoresponsables et l’usage responsable du bois et du papier ; utiliser les réseaux sociaux et notamment Facebook ; regrouper les « amoureux du papier » avec le #Valoriserlepapierpower et LINKEDIN ; sensibiliser les acteurs économiques en ciblant aussi les « déçus » du numérique, tout en battant en brèche la soi-disant dimension « immatérielle » de la transition numérique et énergétique. 

 

Accroître l’impact du Colloque annuel avec une thématique sociétale 

Ainsi, deux angles sont prévus pour la journée de décembre : 

• Papier dans la Cité : impact du papier dans les activités locales et la vie des citoyens ;
collecte de bois, imprimeurs de proximité, impact du papier dans la vie économique, éco conception,
Papier & Santé : les angles sont multiples et passionnants : impact du papier dans les activités cognitives (attention), sécurité et responsabilité.
 

Le WWF invite le Syndicat national de l'édition à...
mieux lire son rapport


Participer à une cause nationale “Ensemble pour un pays de lecture”


avec le soutien notamment de « Lire et faire lire », « Biblionef », ou « La Semaine de la presse et des médias à l’École ».

Il s’agit d’apporter un autre regard sur les qualités sociétales du papier en soutenant les Mobilisations en faveur du livre et de la lecture soutenues par les Ministères de l’Éducation nationale et de la Culture, et d’inscrire la valorisation du papier dans ces grandes actions publiques. Concrètement, Culture Papier mobilise ses adhérents
 

Commentaires

Qui attaque le papier ? Et surtout quel papier ?

Si je compare les 500 grammes de livre que je "consomme" par semaine et les kilos de dépliants publicitaires déposés dans la boîte aux lettres (de mon voisin, j'ai un sticker Stop Pub) dont la durée de vie ne dépasse pas 10 secondes, je me demande de quel "pays de lecture" les industriels parlent.

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.