medias

Pierre Lemaitre : “Je suis vendu sur Amazon, mais je n’en tire aucun plaisir”

Camille Cado - 27.01.2020

Edition - Société - Pierre Lemaître rencontre - librairie ventes livres - ​​​​​​​Amazon librairie concurrence


Ce 21 janvier 2020, la librairie indépendante Labyrinthes située à Rambouillet (Yvelines) organisait une rencontre avec Pierre Lemaitre autour de son nouveau roman intitulé Miroir de nos peines (Albin Michel) qui vient clore la trilogie des Enfants du désastre. Au programme, des échanges et des dédicaces, mais aussi l’occasion pour l’auteur français de rappeler l’importance des librairies dont le travail est « devenu de plus en plus difficile ».
 
Pierre Lemaitre au Salon du livre de Paris en 2014, CC Wikinade


Invité par la librairie Labyrinthes pour la sortie de son nouveau roman, c’est avec un enthousiasme certain que Pierre Lemaitre fait acte de ce que « la littérature peut encore être un évènement , un évènement qui fait déplacer les gens, qui fait qu’à 20h, on descend quand même jusqu’à sa librairie, pour passer 1 heure ou 2 à rencontrer un auteur ». 

L’auteur a également pris la parole pour soutenir les libraires face aux géants du net. « C’est grâce à vous que la littérature reste encore un évènement possible dans ce pays où on en a plus que jamais besoin et les librairies ont plus que jamais besoin de vous », poursuit-il. Avant de rappeler que « la vente en ligne fragilise ce tissu intellectuel et culturel dont a éminemment besoin, et qui est incarné par les librairies indépendantes ». 

En cause notamment, la concurrence que représentent les sociétés comme Amazon. Et si les livres du romancier français sont évidemment mis en vente sur la plateforme de Jeff Bezos, il affirme tout de même n’en tirer aucun plaisir. « Je préfèrerais vendre moins de livres et les vendre en librairie. »

Et de reconnaitre que de tels propos sont « un privilège de riche ». Mais s’il fait partie des rares auteurs qui vendent « très bien leurs livres », celui qui a remporté le Goncourt 2013 pour Au revoir là-haut insiste sur le fait que cela n’a pas toujours été le cas : « J’ai assez bonne mémoire, je me souviens des années difficiles et je pense à tous mes confrères qui ont des difficultés à vivre de leur métier. »

Il a ainsi encouragé son public à éviter ce réflexe un peu facile, d’acheter un livre en un clic, comme Philippe Geluck l'avait fait. En effet, en novembre dernier, l’auteur de la bande dessinée Le Chat avait supplié ses lecteurs de se procurer ses titres en librairie, au micro de RMC. 

Il s’était ainsi indigné de voir que Jeff Bezos était «  en train de mettre dans la misère des dizaines de millions de gens qui vont perdre leur métier, notamment les libraires ». Moins virulent, Pierre Lemaitre remercie surtout son public de faire l’effort d’aller en librairies. 

« C’est aussi pour ça que je fais une tournée en France, c’est pour dire aux gens “merci d’être dans les librairies et merci aux libraires de continuer de faire un travail qui est devenu de plus en plus difficile” » a-t-il souligné. 
 

L’art du roman par Pierre Lemaitre


Cette rencontre a également été l’occasion d’évoquer son parcours, son goût pour la littérature et sa vision de la construction romanesque. Pour Pierre Lemaitre, chaque ouvrage doit parler de quelque chose de précis : « Chez Zola, une fois c’est la banque, les grands magasins, ou une autre fois les mines, chez moi c’est l’exode, les années 30, la fin de la Première Guerre. »
 

Toutes ses pièces de puzzle, au premier abord indépendantes, ont ensuite vocation à constituer une fresque plus large, un aperçu général de son temps.

« Ce que j’aimerais bien, c’est que quand on prend un petit peu de recul, chaque pièce qui paraissait comme cela un peu isolée, dessine quelque chose qui serait à ma manière à moi le portrait de mon siècle de référence. »
 



Commentaires
La vraie question que tout le monde se pose c'est quand et où verrons-nous la saison 12 du Doctor Who et bien sur une sortie en DVD (à cause de la "mort" de France 4 nous sommes dans l'incertitude) downer



Et que dire pour Batwoman rachetée par personne en France downer
Au moins j'aurais vu LA scène https://www.youtube.com/watch?v=WH1oGnQq3NA&t=0s (plein de questions)
Le 18 janvier, "mon" libraire justement vantait ce troisième roman de Pierre Lemaitre...Publicité déguisée : ledit libraire m'avait commandé chez Gallimard : "Crève, Ducon", le roman posthume du Rital François Cavanna.Le bouche-à-oreille marche très bien dans cette petite librairie, concurrente (hum) d'une "grande" beaucoup plus impersonnelle.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.