Pierre Perret : de l'enquête littéraire au mythomane...

Clément Solym - 24.03.2011

Edition - Justice - perret - leautaud - mensonge


« Tout, tout, tout, vous saurez tout... » sur Pierre Perret, qui s'est pris les pieds dans le tapis du Nouvel Observateur, après un article dont le ministère public a déploré le « manque de prudence ». Chose qui pourrait valoir à l'hebdomadaire d'être condamné...

Après deux jours de débats, le tribunal correctionnel de Paris a tenté de faire le clair dans cette histoire. Il était question des relations entre Pierre Perret, chanteur populaire et Paul Léautaud, sur lesquelles le Nouvel Obs avait émis de sérieux doutes depuis un premier article, en date du 29 janvier 2009.

La journaliste en question estimait que Perret n'avait jamais rencontré Léautaud, romancier misanthrope et considéré comme antisémite. Ses écrits particulièrement virulents auront inspiré des artistes comme René Fallet, Brassens ou Perret, justement...

Selon la journaliste, des écarts et incohérences dans les dates avancées par Perret démontrent qu'il n'a jamais rencontré Léautaud. Mais le chanteur s'est toujours vivement défendu, et de pointer notamment un livre publié en 51 chez Gallimard, Entretiens avec Robert Mallet.

« Je n'ai jamais prétendu être ami avec Paul Léautaud. Si vous trouvez une seule phrase prétendant que j'étais ami avec, ça m'intéresse ! J'ai simplement dit que je l'ai rencontré. Sophie Delassein a dénié tout cela, en affirmant mordicus, que je ne l'avais jamais connu, que j'étais un menteur invétéré, etc, etc. En plus de cela, et par corollaire, je devenais un plagiaire, un pilleur de chansons, notamment de Brassens : pour le coup elle m'a fait tout un packaging intéressant ! Expliquez-moi quel intérêt j'aurais eu à évoquer tout cela, si ce n'était pas vrai, d'autant que personne ne connaît Léautaud. » (via Charts in France)

De son côté, la journaliste affirme avoir mené une « enquête littéraire ». Perret mythomane, selon des proches de Léautaud, comme Pascal Thomas, cinéaste, qui assure « Les rencontres de Pierre Perret sont du domaine du fantasme, une mythomanie. La plupart du temps, ce genre d'admirateurs se vantent plutôt d'avoir couché avec Brigitte Bardot ou Marilyn Monroe ».

Le bazar règne...