Pierre Siramy, ancien de la DGSE, défenseur de la liberté d'expression ?

Clément Solym - 13.09.2011

Edition - Justice - dgse - services - secrets


L'éditeur Flammarion est poursuivi pour la publication d'un ouvrage cosigné par Maurice Dufresse, alias Pierre Siramy, ancien cadre de la DGSE, et le journaliste Laurent Léger, coauteurs d'un ouvrage Vingt-cinq ans dans les services secrets.

Dans ce livre, on pouvait découvrir la véritable identité de plusieurs personnes travaillant au ministère de la Défense, et qui auraient dû rester sous secret, du fait de leur position. Une entrave à la loi qui est passible de 15.000 € d'amende, souligne l'AFP.

Retrouver ce livre sur Comparonet

L'observatoire de la censure, en juin 2011, faisait plutôt valoir que Pierre Siramy avait « fait progresser la liberté d'expression ».
Saisi d'une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) sur la validité de cette dernière disposition, le Conseil constitutionnel a décidé de la censurer car elle portait « atteinte à la liberté d'expression ».

Dans leur décision, les Sages écrivent que cet alinéa avait notamment pour conséquence d'interdire aux personnes poursuivies pour diffamation de se reporter pour leur défense à « tous les propos ou écrits résultant de travaux historiques ou scientifiques ». De même étaient-ils empêchés de se référer « à des événements dont le rappel ou le commentaire s'inscrivent dans un débat public d'intérêt général ». « Par son caractère général et absolu, cette interdiction porte, à la liberté d'expression, une atteinte qui n'est pas proportionnée au but poursuivi »...



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.