Pierre Turgeon condamné... à prêcher la lecture auprès des jeunes

Clément Solym - 26.02.2009

Edition - Justice - Turgeon - faillite - fraude


Pierre Turgeon a fondé les éditions Trait d'union en 1999. L'homme était une valeur sûre dans le paysage littéraire puisqu'il avait été romancier, journaliste, chroniqueur, scénariste, fondateur des Éditions quinze et directeur des éditions du groupe Sogides et des Presses de l'Université de Montréal.

Mais voilà, sa maison d'édition n'arrivait pas à décoller et il a dû emprunter de l'argent. On l'a alors présenté à Julien Béliveau. Ce dernier explique : « Un ami me l'avait présenté comme un éditeur prometteur, qui connaissait les auteurs, deux fois récipiendaire du Prix du gouverneur général » ajoutant « Je me disais que je ne pouvais pas perdre ». pourtant les ventes n'étaient pas là et la situation s'est envenimée quand Pierre Turgeon n'a pas tenu ses engagements pour le remboursement de sa dette.

Il a finalement été mis en accusation de faillite frauduleuse. On avait déposé six chefs d'accusation contre lui. Pierre Turgeon a accepté un compromis avec l'avocat de la couronne fédérale reconnaissant être coupable de deux des accusations.

Le juge de la Cour du Québec, l'a donc condamné comme prévu par l'accord passé entre les deux parties à 5 000 S d'amendes et à donner des conférences d'au moins une heure dans six écoles de milieux défavorisés. Et ce afin de donner l'envie de lire aux élèves.