Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Piluke : quand les lecteurs prennent part à la notoriété d'un roman

Clément Solym - 11.04.2013

Edition - Les maisons - Piluke - publication - premier roman


Le site a quelque chose d'un peu rétro, mais le service est intéressant. Piluke propose aux auteurs qui n'ont pas encore été publiés de proposer la lecture de leur ouvrage, en version intégrale. Face aux réponses par lettres types, Piluke propose une confrontation directe avec les lecteurs, qui permettent une réponse caractérisée et plus précise. Voire précieuse, pour l'auteur. 

 

 


 

 

Pierre Luquet, cofondateur du projet, remarque que les lecteurs sont rarement associés au processus préalable à la publication. S'il existe des outils de crowdfunding nombreux aujourd'hui, ils sont limités par un choix préalable d'oeuvres présentées, parmi lesquelles le lecteur pioche, et décide de prendre part au financement. « Ici, la sélection se fait sur le choix des lecteurs. C'est un moyen efficace pour les éditeurs, de voir quelles sont les oeuvres qui ont connu le plus grand nombre de lectures. » 

 

La popularité des oeuvres lues est donc le principe guidant le projet, comme une alternative à la surproduction. « Une maison d'édition publie beaucoup, avec une grande part d'incertitude. Avec Piluke, nous pouvons présenter des oeuvres spécifiques, qui ont été lues, sollicitées, et vont donc servir de repère dans le choix des oeuvres à éditer. » 

 

Pour le lecteur, le fonctionnement est simple : 

 

Pour lire un livre on s'inscrit, on choisit un livre et on le télécharge au format souhaité.

En échange on donne son avis sur le livre choisi dans un délai de 40 jours. Cet avis est totalement anonyme. Mais on peut laisser aussi un commentaire personnalisé à l'auteur. Dès que le livre est commenté ou évalué il est possible d'en télécharger un autre. En revanche si vous n'évaluez pas, Piluke.com ne vous compte plus parmi ses abonnés. Un joli moyen de se remettre à lire tout en utilisant les nouvelles technologies. Plus de papier, c'est aussi bon pour la planète. 

 

Tout texte publié sur le site est limité à 100 lectures, pour ne pas léser l'auteur. Le principe est bien de permettre de lire gratuitement, dans un échange respectueux de celle ou celui qui souhaite publier et donc vendre son livre. « Nous ne proposons pas un achat en ligne, à une licence de lecture en streaming. Une fois que les 100 lectures sont atteintes, nous pouvons proposer à l'auteur un accompagnement dans la recherche d'un éditeur. À ce titre, nous intervenons comme médiateur, comme intermédiaire, et pas du tout comme agent littéraire. »

 

De fait, au cours de l'inscription au service, le lecteur est invité à remplir différents champs, qui permettront de le qualifier quelque peu. « Notre principale expertise, c'est de pouvoir mettre en avant les lecteurs qui ont apprécié un texte. Et nous avons eu plusieurs retours qui attestaient que notre projet intéressait les maisons, dans une démarche marketing et sélective. » Pour ce faire, un espace éditeur est d'ailleurs conçu, permettant d'accéder aux statistiques de lecture, et de se faire une idée précise de la réception des livres publiés.

 

Pour l'heure, pas de version mobile du site, mais la réflexion est en cours, pour assurer d'une part son développement, et définir les enjeux. Dans tous les cas, cette version mettra en place le processus d'évaluation. « Le lecteur pourra se connecter directement sur la partie évaluation du site depuis son mobile grâce à un code QR et un raccourci qui se trouveront au début et à la fin du livre téléchargé. »

 

Pour l'heure, le site ne dispose pas de version mobile : il faut encore penser son développement et ses fonctionnalités - et bien entendu, prévoir le budget pour sa réalisation. En revanche, sera rapidement mis en place le processus d'évaluation en version mobile. « Le lecteur pourra se connecter directement sur la partie évaluation du site depuis son mobile grâce à un code QR et un raccourci qui se trouveront au début et à la fin du livre téléchargé. »