Pinar Selek va demander l'asile politique en France

Julien Helmlinger - 26.01.2013

Edition - Justice - Pinar Selek - Perpétuité - Turquie


Condamnée à la réclusion criminelle à perpétuité par la 12e Cour pénale du Tribunal d'Istanbul, suite à des accusations de terrorisme, la sociologue turque Pinar Selek, célèbre pour ses recherches sur les minorités comme celles des transsexuels ou des Kurdes, compte demander l'asile politique en France. Tandis que le verdict est tombé ce jeudi 24 janvier, la ville de Strasbourg où elle poursuit sa thèse, l'université tout comme les milieux académiques lui ont manifesté leur soutien. Ses avocats ont annoncé qu'ils feront appel de la condamnation.

 

 

 

 

La peine a été prononcée en Turquie, en l'absence de l'universitaire âgée de 41 ans, qui se trouvait à Strasbourg où elle vit désormais en exil. Auparavant, elle avait été acquittée à trois reprises, pour un attentat commis en 1998 à Istanbul. Elle avait été emprisonnée à l'âge de 27 ans, puis libérée en l'an 2000, tandis qu'un rapport attribuait l'explosion meurtrière à une fuite de gaz.

 

Roland Ries, maire strasbourgeois et sénateur, avait envoyé une délégation en Turquie pour soutenir l'accusée. Elle était composée notamment d'une adjointe au maire et de membres de l'université de Strasbourg. En Turquie, des étudiants ont manifesté leur soutien devant le tribunal d'Istanbul.