Pire magasin britannique, le libraire WHSmith partage ses résultats

Antoine Oury - 11.06.2014

Edition - Librairies - WHSmith - librairie - Royaume-Uni


La chaîne de librairies britannique WHSmith fait part de ses résultats trimestriels, entre le 2 mars et le 7 juin dernier. Les ventes accusent un léger recul, à - 2 % par rapport à la période précédente, et la branche Voyage de la société, qui concerne les librairies intégrées à des gares ou des aéroports, rend compte des meilleurs résultats, avec 4 % de ventes supplémentaires.

 


Timewarp Wiltshire

(Alex Liivet, CC BY 2.0)

 

 

Dans un communiqué de presse réglementaire et très formel, la chaîne de librairies fait part de ses résultats pour la période du 2 mars au 7 juin 2014. Sans surprise, les magasins situés sur la high street, ayant pignon sur rue, affichent des ventes en baisse de 4 %, quand ceux implantés dans des aéroports ou des gares ont vu leurs ventes grimper de 4 %.

 

La société fait finalement état de ventes globales en baisse de 2 % par rapport à la même période, en 2013. D'après WHSmith, « les résultats financiers sont conformes aux attentes du marché », et l'équilibre économique est atteint. Le 10 juin, les actionnaires ont reçu des dividendes à hauteur de 33 millions £, sur les 50 millions £ promis en octobre dernier.

 

Si les résultats peuvent paraître en demie-teinte, ils sont plutôt bons lorsque l'on considère l'image du libraire au Royaume-Uni. Pour la deuxième année consécutive, l'étude de l'association de consommateurs Which ? l'a en effet sacré pire magasin britannique, selon les avis de 12.504 personnes interrogées sur 100 magasins. « Des magasins bondés avec peu de stock », « suranné et sur le déclin » ou « Boutique encombrée et mal organisée » étaient quelques-uns des commentaires sympas sur la marque...