Plainte pour plagiat contre l'auteur chinoise Ling Zhang

Clément Solym - 02.11.2011

Edition - Justice - Ling Zhang - plagiat - Chine


La sortie du livre de Ling Zhang au Canada promettait d'être houleuse. Ça n'a pas raté. Selopn plusieurs auteurs du pays, le livre contient des éléments multiples qui ont été puisés dans leurs oeuvres respectives. C'est donc fort logiquement qu'ils portent plainte pour contrefaçon.


Le livre de l'auteure chinoise, Gold Mountain Blues, a été publié dans le pays en 2009. Depuis, Penguin Canada a acheté les droits de la traduction en anglais, et l'éditeur assure d'un récit retraçant une saga riche sur cinq générations de familles chinoises.

 

Un souci qui ne date pas d'hier

 

Déjà en Chine la parution du livre avait suscité la controverse, alors que plusieurs auteurs romans portant sur la migration de Chinois vers le Canada semblaient avoir servi d'inspiration à l'ouvrage.

 

Mais outre-Atlantique, l'éditeur Penguin tente de juguler l'hémorragie. Selon lui, il n'y a « aucune raison de croire ces accusations ; elles ont été examinées en détail et il a été prouvé qu'elles étaient fausses ».

 

Si les similitudes avec d'autres livres existent, elles ne découleraient donc que d'un thème commun, et d'expériences vécues par la communauté chinoise - une sorte de fonds patrimonial, voir un héritage culturel, en somme.

 

Quant à Zhang, elle avait déjà assuré que son livre relevait d'une quinzaine d'années de maturation et de recherches, tout à la fois dans l'Ouest canadien et en Chine.

 

30 jours pour réagir

 

Pourtant, les auteurs Wayson Choy, Sky Lee et Paul Yee, au Canada, ont tout de même lancé une procédure contre ce prétendu héritage, à la hauteur de 6 millions $ CA. Selon eux, le livre « n'est pas une oeuvre littéraire originale qui mérite la protection du droit d'auteur ».

 

La plainte a été déposée par l'avocate May Cheng, qui représente les auteurs. Elle pointe notamment que l'examen minutieux de l'ouvrage avait été réalisé par le traducteur même du livre, et dénonce alors un évident conflit d'intérêts, selon elle.

 

Penguin Canada dispose désormais de 30 jours pour répondre de l'accusation, et de la plainte.

 

L'ouvrage est publié en France par les éditions Belfond. Personne n'était cependant disponible pour répondre à nos questions ce matin.