Plan S : l'accès ouvert menace “la liberté de publier”, selon l'édition

Antoine Oury - 12.02.2019

Edition - International - Plan S - open access coalition S - acces ouvert edition


Sous la dénomination « Plan S », la Commission européenne entend mettre en œuvre une stratégie inédite pour améliorer l'accès aux résultats des recherches scientifiques financées par de l'argent public. L'échéance est fixée au 1er janvier 2020, un délai très court qui contrarie évidemment les éditeurs scientifiques, mais ravit une partie des chercheurs et des bibliothèques de recherche.

Open Access promomateriaal
(photo d'illustration, biblioteekje, CC BY-NC-SA 2.0)


Sans surprise, les réactions depuis l'annonce de la mise en œuvre du Plan S sont diamétralement opposées : d'un côté, les éditeurs scientifiques — soutenus par une partie des chercheurs — s'inquiètent pour la liberté de publication et l'avenir de leur modèle économique, de l'autre, chercheurs et institutions investies dans la recherche se réjouissent du coup d'accélérateur donné à la publication en libre accès.

Après avoir signifié son inquiétude il y a quelques mois, l'Association des éditeurs américains (AAP) récidive avec un long document adressé à la cOAlition S, l'alliance formée par les financeurs publics, la Commission européenne et le Conseil européen de la recherche.

« Après avoir étudié les orientations du Plan S, l'association est profondément troublée par le fait que celui-ci n’ait pas reconnu la valeur des éditeurs et des services qu’ils fournissent pour aider les auteurs chercheurs à créer et à diffuser des articles de revues, ainsi que la grande variété de modèles commerciaux que les éditeurs utilisent pour fournir ces services importants », explique l'AAP.

Les éditeurs américains assurent que le Plan S « menace les sociétés savantes et les chercheurs qu'elles soutiennent, va à l'encontre des libertés d'expression et de publier, et finalement réduit les possibilités d'investissement dans l'édition scientifique en affaiblissant le droit d'auteur ». L'association assure encore que le Plan S a été mis en œuvre sans étude d'impact et sans consultation préalable des éditeurs, des critiques qu'elle avait déjà formulées il y a quelques mois.
 

Permettre à tous de participer à l'accès ouvert


En face, la Ligue des bibliothèques européennes de recherche (LIBER) ne cache pas sa satisfaction : « Dans le cadre de cette nouvelle orientation, nous sommes heureux de constater que plusieurs voies vers l'accès ouvert ont été ménagées. Ceci est d'autant plus important que la transition vers une infrastructure de recherche ouverte et transparente ne peut avoir lieu que si le plus grand nombre possible de parties prenantes sont invitées à participer. »

Les bibliothécaires demandent un soutien accru aux revues d'ores et déjà passées en accès ouvert, ainsi qu'une attention particulière portée aux bases de données d'articles et autres portails de recherche : d'après eux, les conditions techniques doivent rester suffisamment souples pour permettre à des répertoires peu développés de participer au Plan S. 

Le Plan S survient alors que les conditions de publication et de diffusion des revues scientifiques, techniques, médicales et plus généralement académiques sont particulièrement critiquées, à la fois pour leurs tarifs liés à la publication, jugés prohibitifs par les établissements et des chercheurs, et pour leurs conditions d'accès, qui restreignent l'accès aux articles derrière des abonnements payants.

Face aux critiques, certains groupes d'édition ont entamé des transitions vers l'accès ouvert à travers des modèles hybrides, dont les modalités font parfois l'objet de critiques aussi vives que le modèle traditionnel.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.