Planeta : droit d'auteur, livre numérique, Editis en bourse

Clément Solym - 16.10.2009

Edition - Les maisons - Planeta - livre - numérique


Présent à Francfort, le président du groupe Planeta, José Manuel Lara Bosch, assistait en effet hier soir à la remise du prix éponyme, qu'Angeles Caso a remporté pour Contra el viento. Doté de 601.000 €, il s'agit là de l'une des récompenses les plus importantes dans le monde hispanophone. La journaliste y raconte comment une femme du Cap-Vert migre tout d'abord au Portugal, puis en Espagne, et ne rencontre que malheur sur malheur.


Remise d'un prix, certes, mais surtout l'occasion pour le président de faire un petit point sur le monde de l'édition, et notamment de défendre avec fermeté le prix unique du livre, et plus encore les droits de propriété intellectuelle, qui fait face à des changements brutaux du marché, du fait de l'ebook et d'internet.

« Concerné et préoccupé » qu'il est, le président, par le numérique. « C'est une question de génération. Une génération ne change pas son comportement en une seule nuit. » Car, selon lui - et difficile de ne pas être d'accord - la mutation qui survient concernera la relation aux bibliothèques, aux librairies, aux livres mêmes, et Lara estime que le rôle de l'éditeur est alors de défendre le droit d'auteur. Une responsabilité qu'il n'entend pas laisser à l'abandon.

Si d'une certaine manière le monde du livre est moins touché par les complications économiques qui nous touchent, il faut se préoccuper de surmonter la crise et de songer au jour suivant, pour faire face aux changements du secteur. Cette crise a imposé une certaine lenteur et des précautions pour le groupe, surtout après le rachat d'Editis, pour plus d'un milliard d'euros, en mai 2008. Et sans exclure d'autres achats, ce qui compte aujourd'hui est avant tout de consolider et optimiser cet investissement.

Pour ce faire, il se pourrait qu'une cotation à la Bourse de Paris soit envisagée. « Nous le ferons quand les marchés seront prêts », ajoute-t-il. Si le taux d'endettement est aujourd'hui considéré comme acceptable, on attendra encore de voir ce qui se passe pour le Salon du livre de Paris, pour tirer des conclusions sur la suite des événements...



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.