Plongez dans la bibliothèque du poète Saint-Pol-Roux

Victor De Sepausy - 10.11.2018

Edition - Librairies - bibliothèque - saint-pol - roux


Parfois malheureusement quelque peu oublié, le poète symboliste Saint-Pol-Roux est pourtant au cœur de la création littéraire foisonnante de la fin du XIXème siècle et de la première partie du XXème siècle. Dans sa dernière livraison d’octobre 2018, le Bulletin des Amis de Saint-Pol-Roux propose une reconstitution de la bibliothèque de celui qu’on appelait aussi « le Magnifique ». Voici donc une porte d’entrée tout aussi accessible que captivante pour faire connaissance avec ce poète né à Marseille en 1861.

 


 

Issue d’un travail minutieux conduit par Mikaël Lugan, le spécialiste français de Saint-Pol-Roux, cette reconstitution donne à voir deux facettes du poète. C’est en effet tout d’abord une façon de percevoir la diversité des œuvres qui ont inspiré Saint-Pol-Roux. Dans sa bibliothèque se croisent ainsi les textes d’Eschyle, de Goethe, de Shakespeare ou encore les Pensées de Marc-Aurèle.
 

Les poètes sont bien évidemment nombreux, à commencer par les grands noms du XIXème siècle, de Baudelaire à Hugo en passant par Heredia, Mallarmé ou Leconte de Lisle. Au fait des dernières publications, Saint-Pol-Roux possédait un très large fonds correspondant à la période pré-symboliste mais aussi à la génération symboliste regroupant ses contemporains.

 

C’est là que se dessine ensuite l’autre aspect intéressant du travail réalisé par Mikaël Lugan. On découvre dans cette reconstitution tous les envois personnels dont sont ornés de très nombreux ouvrages qui se trouvaient dans la bibliothèque du poète. Ainsi des textes que Paul Fort lui envoie, par exemple L’amour marin accompagné du mot suivant : « à Saint-Pol-Roux son admirateur fidèle et son ami. P.F. » Au fil des pages de cette reconstitution, se trouvent des fac-similés des envois, mais aussi toujours leur retranscription en intégralité.

 

Citons bien sûr, les envois de certains de ses proches confrères poètes et littérateurs, comme Rémy de Gourmont, Francis Jammes, ou encore Alfred Jarry qui lui fit parvenir son Ubu enchainé accompagné d’un envoi faisant référence à la pièce de Saint-Pol-Roux, La Dame à la faulx : « A Saint-Pol-Roux, le croc à phynances du Père Ubu qui a moins d’envergure que la faulx de la Dame. A. Jarry ».

Le poète Victor Segalen prit également soin de lui envoyer son oeuvre Peintures (1916) inspirée par son voyage en Chine, avec l'envoi suivant :

 


 

En 1923, le chef de file des Surréalistes, André Breton, lui fit parvenir son Clair de Terre ainsi paraphé : « A Saint-Pol-Roux dont l’œuvre géniale et la fière attitude commandent le nouvel âge poétique, gloire et respect ! » Car les Surréalistes de la première heure, de Desnos à Eluard sont en bonne place dans la bibliothèque du « Magnifique ».

 

Édité dans une livrée de très belle facture par l’Association des Amis de Saint-Pol-Roux, ce bulletin double (7-8) d’octobre 2018 est à feuilleter, à parcourir au gré des envies et des goûts de chacun. A travers cette plongée dans la bibliothèque d’un des poètes majeurs de l’époque symboliste, c’est tout un monde disparu qui est ainsi ressuscité. Et c’est une invitation à redécouvrir de nombreux écrivains trop vite oubliés.

 

Le numéro double du Bulletin des Amis de Saint-Pol-Roux d’octobre 2018 (241 pages, 23 €) peut être commandé auprès de l’association dont le site est accessible sur la page suivante.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.