Plus de livres dans les librairies italiennes, sans pousser les murs

Nicolas Gary - 23.12.2019

Edition - Librairies - Impression demande librairies - librairies Italie livres - lecteurs livres offre


Évaluer l’empressement des acheteurs — des lecteurs — devient complexe : Amazon, avec sa livraison dans des temps records, a perturbé la relation à l’achat. Dans le commerce du livre, les clients préfèrent renoncer à commander, pour acheter en ligne. Une perte difficile à quantifier pour les libraires, mais qui existe cependant. 


pixabay licence

L’Impression à la demande, ou Print On Demand, contient en soi une idée nouvelle dans la gestion de stock : la disparition du stockage, au profit du flux. Philosophiquement, le concept est passionnant. Dans les faits, rares sont encore les offres commercialement significatives ou même intéressantes — à plusieurs titres, l’absence de catalogue en faisant partie.

Peut-on allier PoD et librairie, alors même que les deux notions semblent s’exclure ? Le pari est celui de Totem, nouveau service de la société italienne StreetLib, qui envisage une nouvelle relation avec les revendeurs. 

En soi, Totem est un portail, qui raccourcit les délais et la distance entre les éditeurs et les revendeurs — tout en proposant des remises allant jusqu’à 45 %.
 

Optimiser la chaîne pour vendre mieux, et plus ?


Les éditeurs, de leur côté, peuvent ainsi proposer leurs ouvrages aux librairies physiques ou en ligne, sans frais initiaux, indique le communiqué. L’impression s’effectue à la vente, et fait donc disparaître tous les frais de stockage en entrepôts. 

L’offre ne manque pas de rappeler qu’en juillet dernier, Amazon a mis à disposition une solution d’approvisionnement pour les libraires, accompagnée de garanties séduisantes : retours gratuits, livraison en une journée… la solution Amazon Businesse per le Librerie a depuis fait couler beaucoup d’encre et alimente les inquiétudes.

Or, côté librairies justement, Totem offre de limiter les surfaces d’exposition qui ne sont pas extensibles, tout en étant en mesure de répondre aux demandes des clients. Pour l’heure, aucune précision n’a été apportée sur les machines qui assureront l’impression. 

L’enjeu reste crucial : si le livre n’est pas exposé en librairie, le client ne peut pas le rencontrer, et doit alors être informé de son existence. En revanche, Totem sera-t-il en mesure de lutter contre la tendance qui pousse à acheter en ligne dès lors que l’on ne trouve pas dans une boutique ? C’est tout le pari que fait Giacomo D’Angelo, PDG de StreetLib. 

« Pour l’auteur, l’éditeur, le lancement de Totem est une opportunité supplémentaire de vendre leurs titres tout en réduisant les coûts et élargissant la portée de leur catalogue », indique-t-il. A suivre…
 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.