Poitiers : Gibert Joseph en difficulté dans un centre-ville “en désertification”

Antoine Oury - 16.01.2018

Edition - Librairies - Gibert Joseph Poitiers - Gibert Joseph librairies - Gibert Poitiers


Il ne restera bientôt plus qu'une boutique Gibert Joseph à Poitiers : l'enseigne a annoncé que le bail d'une de ses boutiques du centre-ville, qui accueillait la papeterie et la jeunesse, arriverait à échéance le 31 mars et ne serait pas renouvelé. Une partie des articles papeterie et jeunesse rejoindront l'autre boutique, à dix mètres de là, mais l'inquiétude est de mise dans un centre-ville « en désertification » selon des salariés.


Gibert Joseph
(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)
 
 

Avec la fermeture de la boutique du 3, rue Gambetta, ce sont 5 employés de l'enseigne, en librairie et dans l'administration, qui seront concernés par un plan de reclassement, avec « des propositions faites sur l'ensemble du groupe » Gibert Joseph, nous précise-t-on. Des rayons papeterie et jeunesse seront intégrés dans le magasin principal du 7, rue Gambetta.

 

Dans ce dernier, ce sont les rayons musique et vidéo qui disparaîtront : « Chaque année, le chiffre d'affaires de ce secteur baisse. À la place, nous réintégrerons l'essentiel de la jeunesse, en réduisant la part de jeux et de jouets pour nous concentrer sur la librairie. Du côté de la papeterie, nous réduirons aussi les produits dérivés pour nous concentrer sur les fondamentaux », nous précise Richard Dubois, directeur commercial de Gibert Joseph.

 

De l'avis de tous, direction comme salariés, la désertification du centre-ville est un problème réel qui se pose à l'enseigne, mais aussi aux autres commerçants. La situation trouverait ses origines au sein du plan Cœur d'Agglo, un plan de circulation qui n'aurait pas eu les effets escomptés. D'autres modifications dans le plan de la ville, comme le déménagement du Palais de Justice, sont également évoquées, mais ce dernier le déplacera seulement de 500 mètres, au sein de la cité judiciaire — ce qui semble en limiter l'impact.

 

« Les gens se sont un peu perdus avec tous les changements circulatoires, et nous avons observé une perte de clientèle dans le centre-ville. Ces clients sont allés en périphérie et ne sont pas revenus vers nous ensuite », nous explique-t-on. L'Espace Culturel du magasin E.Leclerc de Poitiers aurait ainsi récupéré une partie de la clientèle. Des places de stationnement au tarif élevé auraient terminé d'isoler cette partie du centre-ville. De son côté, la municipalité met en avant un taux de vacance commerciale inférieur à 10 % et assure que la dynamique commerciale s'accentue dans le centre-ville.

 

Gibert Joseph : le marché de l'occasion “n'est pas
nécessairement une manne”

 

La direction de Gibert Joseph a rencontré le maire de la ville, Alain Claeys, maire de Poitiers, et son équipe pour amorcer « une réflexion pour trouver un local qui soit dans la partie plus animée du centre-ville ». Mais les loyers « sont vraiment très chers, à l'inverse de celui de notre local actuel, où nous sommes installés depuis longtemps », souligne Catherine Boulin, déléguée du personnel.

 

Tandis que la réflexion autour de l'avenir du magasin se met en place, Richard Dubois nous assure que « Gibert souhaite conserver ses magasins en région : il est essentiel de conserver un maillage pour l'enseigne, dans la mesure où celui-ci nous permet de conserver une logique multicanal pour Gibert Joseph ».





Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.