“Potter, c'est terminé”, assure JK Rowling, mais la magie Harry continue

Nicolas Gary - 01.08.2016

Edition - International - Harry Potter théâtre - JK Rowling Potter - librairies engouement Potter


Avec la sortie en librairie d’un 8e tome plutôt inattendu des aventures d’Harry Potter, les fans s’enflamment. Les précommandes ont explosé, les établissements organisent des nocturnes inédites, et le livre – une pièce de théâtre – se vend comme des petits pains. Mais attention : il n’y aura plus jamais de suite, jure JK Rowling. 

 

 

 

La magie est revenue, c’est une évidence. Et avant que la folie Potter ne déferle en France, les exemplaires du script de L'Enfant Maudit s’écoulent par fournées entières. Des palettes à peine débarquées en librairies, immédiatement vendues. 

 

À Londres, on jubile : la pièce sera jouée jusqu’en décembre 2017 et les places sont rares. Si la tournée est très attendue, les fans déçus de ne pouvoir assister à la représentation se rabattent sur le livre — à condition d’en trouver un exemplaire. Voici comment, une fois de plus, JK Rowling devient la sainte patronne de libraires, avec un ouvrage qu’elle a supervisé. 

 

D’autant que la folie ne fait que commencer : en novembre, le film Les animaux fantastiques débarquera dans les cinémas, prolongeant un peu plus l’enthousiasme. 

 

Pendant ce temps, JK fait des pieds et des mains pour conserver intacte la découverte. Elle intervient sur les réseaux, pour demander aux fans de conserver le secret, de ne rien dévoiler, afin que chacun puisse garder l’émerveillement de cette lecture — ou de la pièce, pour les plus chanceux. 

 

Pas de spoilers, ne pas détruire le charme, et surtout, prolonger la magie de cette pièce qui se déroule une vingtaine d’années après le dernier tome, Les reliques de la mort. 

 

Et voici qu’avant la représentation, le jour de la première, elle se lance : surtout, que personne n’aille croire que ce livre en préfigure d’autres. Avec cette dernière et ultime aventure, « Harry, c’est terminé », rapporte l’agence Reuters. 

 

 

Le théâtre était la meilleure manière de ramener Harry à la vie, à travers les planches, et cette approche résonnait parfaitement avec ses propres intentions que de ne jamais réécrire de roman. Rien, bien au contraire, n’interdit de croire qu’un film pourra voir le jour, parce que la magie, c’est bien, mais l’exploitation d’une franchise, ça ne s’arrête pas comme ça.

 

L’Enfant maudit, chez Gallimard, sera en vente, en France, à compter du 14 octobre. 

 

Pendant ce temps, JK pourra savourer un autre triomphe : elle vient d’être nommée comme l’une des Femmes exceptionnelles d’Écosse, pour l’année 2016, aux côtés de la chanteuse Annie Lennox, entre autres. Cette récompense sélectionne 10 femmes écossaises, dans tous les secteurs possibles, et dont la contribution au pays s’est avérée exceptionnelle.