medias

Pottermore annonce l'ouverture d'un club de lecture Harry Potter

Antoine Oury - 09.05.2017

Edition - Société - Pottermore club de lecture - club de lecture Harry Potter - Potter lecture club


Ouvert au public en 2012, le site Pottermore avait vocation à devenir le point central des amateurs d'Harry Potter sur le web : créée par J.K. Rowling elle-même, la plateforme devait aussi assumer la commercialisation des éditions numériques de la saga Harry Potter. 5 années plus tard, Pottermore annonce l'ouverture d'un club de lecture Harry Potter, qui coïncide avec le 20e anniversaire de la publication de Harry Potter à l'École des Sorciers — eh oui, déjà.

 

Wizarding World Book Club. © Pottermore Ltd. ™ WBEI
 

Le « Wizarding World Book Club » ouvrira ses portes en juin prochain, animé avec les éditeurs Bloomsbury et Scholastic, respectivement éditeurs sur les territoires anglais et américain. On remarque que Gallimard n'est pas de la partie, mais Pottermore promet un espace gratuit pour « scruter à la loupe et discuter de chaque livre du monde de Harry Potter ».

 

On aurait pu penser que, dès l'origine, Pottermore était déjà pensé comme un club de lecture. Visiblement, il n'en est rien. Ou alors, la plateforme estime qu'il est possible de faire mieux dans ce domaine. En effet, pour ce club de lecture, c'est l'accès via Twitter qui est cité en premier : le compte officiel du Wizarding World Book Club annoncera chaque semaine un thème de discussion, en espérant que les Potterheads, les fans hardcore de Potter, s'en empareront.

 

Ce n'est que dans un deuxième temps que Pottermore précise qu'il sera possible de poursuivre la discussion sur la plateforme elle-même : cette fois, une inscription sera nécessaire, et donnera accès à des articles relatifs aux sujets discutés, à des pages spéciales et même à des récompenses. Voilà qui est plus intéressant... Pottermore se dirigerait-il vers un fonctionnement à la Genius, ce génial site collaboratif d'explication de textes ?

 

La stratégie de communication autour de ce Book Club est en tout cas limpide : dans un premier temps, susciter des débats plus larges et plus grand public sur Twitter, avec peut-être le soutien de Rowling elle-même, grande adepte du réseau... Puis, sur la plateforme, prolonger le débat entre « véritables » spécialistes et passionnés, prêts à investir du temps sur un forum plus traditionnel.
 

J.K. Rowling prodigue des conseils aux jeunes écrivains

 

Comme le souligne la plateforme elle-même, « Hermione approuverait certainement ». Sans doute, même...