Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Pottermore et la librairie Google eBooks vont faire équipe

Clément Solym - 20.07.2011

Edition - Economie - pottermore - google - ebooks


Il fallait s'appeler Rowling pour mettre tout le monde à genoux et créer un canal de vente exclusif pour la commercialisation de livres numériques. Même si certains grincent des dents...

Il fallait alors s'appeler au moins Google pour parvenir à négocier avec Pottermore, le futur site-livre qui s'ouvrira en octobre, et permettre de créer un autre canal de vente pour les produits qui seront commercialisés sur Pottermore.com

Eh bien nous y sommes.

Pottermore et Google s'associent donc pour permettre non pas d'acheter les ebooks de la saga Harry Potter directement dans l'ebookstore de la société californienne, mais pour pouvoir stocker son fichier dans la bibliothèque Google Books, directement à l'intérieur du cloud.


Ce qui permettra de lire les fichiers sur tous les appareils connectés, mais également à travers les applications pour Android et iOS, et sur plus de 80 lecteurs ebook. Pas vraiment une révolution, puisque dans tous les cas, les ebooks seront commercialisés sans DRM. (notre actualitté)

Ce qui est intéressant, c'est que l'on pourra acheter ses ebooks Potter en passant obligatoirement par Pottermore, mais avec le système de paiement Google Checkout comme alternative. Et une fois achetés par ce biais, ils iront se loger directement dans la bibliothèque de l'utilisateur.

Une situation qui ne ravit pas l'éditeur français, Gallimard jeunesse. Ce dernier nous soulignait bien toute la difficulté de positionnement de cette décision. « Ce que je peux vous dire, c'est que pour nous, c'est quelque chose qui est problématique, pour l'éditeur de l'oeuvre. Une situation dont on ne voudrait pas qu'elle fasse école, très clairement, dans la mesure où l'édition est fondée, dans son principe, sur des systèmes de péréquations, et a fortiori, dans l'édition littéraire. Mais si l'on brise les éléments de cette péréquation, on met en péril, nécessairement, des équilibres de la création. »

Rendez-vous le 31 juillet pour de nouvelles informations sur Pottermore, et en octobre, pour ceux qui préfèrent partir en vacances...