Pour 100 livres papier vendus, Amazon vend 48 ebooks

Clément Solym - 02.12.2009

Edition - Economie - livres - papier - ventes


Après la séance de wiwish personnalisée de Jeff Bezos hier, il est de bon ton de reprendre les bases de la communication terrorisante. Et ça, Amazon sait très bien faire. Cinthia Portugal, porte-parole de la firme a ainsi annoncé que pour « chaque tranche de 100 livres papier vendus, nous en vendons 48 pour le Kindle. C'est une augmentation de 35 livres pour 100 par rapport à mai. Nos clients nous disent qu'ils lisent de plus en plus avec le Kindle parce qu'ils n'ont jamais à se soucier de manquer d'ouvrages. »

Bon, alors évidemment, les statistiques Amazon sont fiables tant que l'on ne leur en demande pas plus ni que l'on cherche à les comprendre ou savoir d'où elles viennent.

Dans la Post-Gazette, on retrouvera deux ou trois informations assez consensuelles sur les livres numériques, avec des témoignages expliquant que les ventes de papier baissent et que celles de livres numériques montent.

« Depuis qu'Amazon permet aux auteurs de mettre leurs livres numériques en vente sur le site directement, cela nous simplifie la vie pour republier des ouvrages épuisés ou des titres dont nous avons acheté les droits en version numérique, pour trois fois rien et sans l'intervention d'un éditeur », explique Mark Coggins, auteur, justement.

Que ceux qui y voient un article de propagande lèvent le bras.