Pour 2017, le Budget de la Culture va “sensiblement augmenter” (F. Hollande)

Clément Solym - 08.07.2016

Edition - Economie - budget ministère Culture - François Hollande Budget - augmentation crédits culture


Présenté par le secrétaire d’État, Christian Eckert, le Budget 2017 affiche quelques bonnes nouvelles. Si trois ministères — Finances, Économie et Aménagement du territoire — seront plus ou moins durement touchés, le ministère de la Culture peut sourire. On parle en effet d’une hausse de son enveloppe de 5 %, un levier auquel on sera « sensible ».

 

 

 

C’est le président de la République en personne qui, durant une allocution à Arles, a confirmé plusieurs hausses budgétaires. Mais surtout, a assuré que le budget « de la culture pour l’année prochaine est prioritaire ». Évidemment, ce type de déclaration à l’occasion des 47es Rencontres internationales de la photographie a fait de l’effet. Le président souhaite en effet « susciter, stimuler d’autres investissements » à travers le monde culturel, rapportait l’AFP.

 

Rappelant l’engagement de l’État aux côtés des collectivités, François Hollande a souligné que le financement serait maintenu au cours des trois prochaines années. Les dépenses culturelles des collectivités étaient en effet soutenues – quand elles n’étaient pas amputées – par les collectivités seules. 

 

Le gouvernement avait récemment annoncé une baisse des dotations aux collectivités de 2 milliards € pour 2017, avant de faire marche arrière en juin dernier pour ramener cette baisse à un milliard €.

 

Et François Hollande de poursuivre, à Arles : « Nous voulons encore améliorer les investissements que les collectivités peuvent faire en matière culturelle, notamment pour leurs équipements. » Parce que les artistes « sont la fierté de notre pays », ces derniers doivent avoir confiance. 

 

Pour ce faire, il affirmait que le Budget du ministère d’Audrey Azoulay « va sensiblement augmenter », et, selon les informations du Monde, la hausse serait de l’ordre de 5 %, citant des sources proches du président. 

 

Au rang des priorités : « Nous voulons encore améliorer les investissements que les collectivités peuvent faire en matière culturelle, notamment pour leurs équipements. » Les bibliothèques auront l'oreille tendue, alors que l'État avait promis des financements pour l'ouverture dominicale des établissements de prêt.