Pour avoir son visa, il faut promettre de quitter la France

Clément Solym - 22.03.2013

Edition - International - Janis Otsiemi - visa - ambassade de France


Le romancier gabonais Janis Otsiemi a été victime d'un vilain coup de l'administration française : sa demande de visa, pour le Salon du livre de Paris a été refusée, ainsi que l'expliquait hier son éditeur, Jimmy Gallier, situé à Marseille. La nouvelle, survenue quelques jours avant le Salon avait de quoi blaser. C'est le cas...

 

 

 

 

« On a accueilli cette décision avec tout l'arbitraire que cela implique et surtout, toutes les interrogations que cela suscite. C'est un auteur avec une aura internationale, et l'appréciation faite par les services français est incompréhensible », expliquait hier son éditeur à ActuaLitté. Nous sommes parvenus à joindre Janis Otsiemi, qui lui aussi, ne cache pas sa déception. Le romancier gabonais, auteurs de polars, était attendu notamment sur le stand du Bassin du Congo.

 

 

Le consulat général a refusé de m'accorder un visa de 7 jours afin de me permettre de prendre part au Salon du livre de Paris pour lequel j'étais invité.

Ça a été une grosse déception pour moi. Car pour un jeune auteur comme moi, ce salon aurait été une opportunité pour moi de faire connaître mes oeuvres, surtout le polar africain qui est un genre peu connu, mais aussi de rencontrer des auteurs. Il est regrettable que les autorités consulaires françaises pensent que tous les jeunes africains n'ont qu'une idée dès qu'ils se réveillent : aller s'installer en France alors qu'il n'en est rien.

Le visa de court séjour m'a été refusé pour trois raisons. 

La première : d'après le consulat, je ne dispose pas de moyens de subsistance suffisants pour la durée du séjour. Or, mon éditeur m'a fait parvenir une attestation de prise en charge (hébergement, restauration, transport) et j'ai produit un document prouvant que j'ai en ma possession 300 euros qui me permettront de me prendre en charge pour des besoins usuels. Ça n'a pas suffi.

La deuxième : l'invitation au Salon du Livre qui m'a été délivrée par "Livres et Auteurs du bassin du Congo" et l'Attestation de prise en charge de mon éditeur ne sont pas fiables aux yeux du Consulat général de France.

La troisième : je n'ai pas assez manifesté ma volonté de quitter le territoire français une fois que mon visa  serait expiré. Alors que pour ma demande de visa, j'ai produit un billet d'avion aller-retour, mes trois derniers bulletins de salaire, une attestation d'emploi qui prouve que je suis employé comme assistant des ressources humaines depuis 2007. Mieux encore, j'ai produit les copies de mes visas schengen naguère obtenus pour avoir participé au festival Etonnants voyageurs à Saint-Malo en 2011 et au Salon du livre de Genève en 2012. 

 
 
Pour l'heure, nous n'avons obtenu aucune réponse du consulat. 
 



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.