Pour certains libraires, “il est encore difficile de parler de reprise”

Camille Cado - 23.05.2020

Edition - Librairies - librairie independante deconfinement - librairie coronavirus survie - librairies independantes Nouvelle-Aquitaine


Le réseau des Librairies Indépendantes en Nouvelle-Aquitaine regroupe 108 commerces adhérents dans toute la région. Présidente de l’association, Cécile Bory évoque avec l’ALCA Nouvelle-Aquitaine la réouverture des librairies possible depuis le 11 mai dernier. Quelle reprise d’activités et quelles perspectives pour l'heure ?



 
Assez inévitablement, la longue période de fermeture due à la crise sanitaire a fortement touché les librairies. « Pour la plupart d’entre nous, le chiffre d’affaires du mois de mars a été divisé par deux » constate Cécile Bory, également gérante de la librairie Georges située à Talence. Et pour le mois d’avril, encore plus effrayant : il est quasi nul.

Et ce, même si des dispositifs de drive ou de dépôts de livres ont été initiés par certaines librairies. « [Cela] n’a évidemment pas compensé la perte de chiffre d’affaires, mais a au moins permis de conserver un lien avec les clients » reconnait la présidente.

Comme la plupart des commerces de l’hexagone, les librairies néoaquitaines ont pu rouvrir leurs portes à partir du 11 mai dernier. Mais si Cécile Bory manifeste un enthousiasme certain, il s’agit également de faire preuve de prudence face à ce retour à l’activité. 

« Pour certains de nos libraires, il est encore difficile de parler de reprise puisque leur activité reste réduite », explique-t-elle. « À cela s’ajoutent la crainte d’une chute de fréquentation à l’été, notamment pour les commerces situés dans des zones balnéaires, et celle d’un éventuel deuxième confinement. »
 

Libraires après le confinement : quelles perspectives ? 


Les clients retrouvent toutefois le chemin de leur librairie de quartier assez aisément. Dans les commerces, surveiller le bon respect des mesures gouvernementales tout en continuant d’assurer le même service qu’avant la crise n’est pas une mince affaire. 

« Les clients expriment des messages chaleureux de soutien et la fréquentation est bonne, voire très bonne », confesse Cécile Bory. « Certaines librairies ont même enregistré une semaine de reprise exceptionnelle en matière de fréquentation et de ventes, qu’il s’agisse de livres parascolaires, jeunesse, de la littérature ou des documents pratiques » ajoute-t-elle avant de pointer une certaine « tension » due aux règlementations sanitaires. 

Ainsi, les petites structures ne peuvent accueillir que trois ou quatre clients en même temps. De même, il revient au libraire – en plus de conseiller les clients et assurer le système de retrait des ouvrages commandes –, de surveiller de respect des gestes “barrière”. 
 

LIBRAIRIE : garder foi en son projet malgré la crise


Face à ce retour, loin d’être « à la normale », Cécile Bory explique que les difficultés de nombreuses librairies, « déjà fragilisées économiquement avant la crise sanitaire, devraient être croissantes ». Avec des perspectives pour le moment incertaines, la situation devrait s’éclaircir les prochaines semaines, souligne la présidente des Librairies Indépendantes en Nouvelle-Aquitaine.

Et de garder espoir quant au retour d’une grande fréquentation des établissements, sans laquelle aucune véritable reprise ne pourrait être envisagée. « Lina et le Syndicat de la librairie française sont déjà très actifs auprès des professionnels pour suivre la situation de chacun et essayer de trouver des solutions appropriées », conclut-elle. 




photo : Librairie Acacia - formatlivre - Libourne, via Facebook (photo d'illustration)




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.