medias

Pour des recherches, Google ne vaut pas une bibliothèque

Clément Solym - 23.01.2008

Edition - Société - Google - recherche - études


Cette étude risque de faire mal aux technophiles qui prônent la supériorité de leur cher Google sur toute autre forme de recherche d'informations.

La génération Google

Impuslée par la British Library et le JISC, pour leur permettre de mieux réagir et s'adapter, cette étude a vu s'opposer deux catégories bien distinctes : « la génération Google, née après 1993 [...] avec peu voire aucun souvenir d'une vie avant le Web » et les autres. Car les premiers ont une réputation de rapidité et d'efficacité... que l'étude va finalement malmener.

Pour 89 % des élèves, toute recherche débute avec un « moteur de recherche », Google détenant la palme, contre 2 % qui débuteront avec le site d'une bibliothèque. Et dans le premier cas, l'usage masque de graves problèmes d'analyse et de pertinence : plus rapides, certes, mais sans garantie de résultat réel.

De même, ils comprennent peu les informations dont ils ont besoin, ce qui occasionne quelques difficultés dans le développement d'une stratégie de recherche. Ajoutons qu'ils « recherchent en employant un langage courant » et non avec un vocabulaire plus précis.

Vitesse mais mauvaise compréhension ?

La facilité et la familiarité de ces outils simplifient la vie, mais ne résolvent rien, de fait : on fonce vers la solution de facilité au contraire. Cela parce que leur représentation de l'internet se restreint à la présence des moteurs.

« La culture de l'information des jeunes ne s'est pas améliorée
avec un accès élargi à la technologie
»




Attention, cela n'enlève rien à leurs compétences dans le domaine technologique, mais les rend finalement peu avertis dans la manipulation et le traitement des TIC. Certes ils préfèrent un média dans lequel ils sont actifs et finalement optent plus facilement pour une communication écrite qu'orale (chat, messagerie instantanée), mais ils sont aussi plus adeptes du copier-coller.

Quant au droit d'auteur, s'ils en ont conscience, et qu'ils le comprennent, ils le respectent sûrement, mais pour beaucoup à contrecoeur.

Apprendre, former et instruire : immanquablement

Finalement, cette étude table sur un diagnostic simple : il faut former les jeunes esprits à mieux chercher sur le net, en exerçant leur sens critique. Une information ne vaut qu'en ce qu'elle est valable, sinon plausible, mais surtout étayée par d'autres. Une concertation est inévitable entre parents, bibliothécaires et écoles dans cette optique.

En tout cas, en Angleterre...


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Ediscience
Genre : médecine...
Total pages : 614
Traducteur :
ISBN : 9782100582259

Tronc commun ; toute la PACES en QCM ; UE1 à UE7

Cet ouvrage s'adresse aux élèves en première année commune des études de santé (PACES) préparant les concours médecine, pharmacie, sage-femme et dentaire.Il propose un entraînement complet sur l'ensemble des Unités d'Enseignement du tronc commun de la Paces : UE1, UE2, UE3, UE4, UE5, UE6 et UE7.Tous les QCM présentés sont extraits ou adaptés d'annales de concours posés dans différentes facultés de médecine. Ils sont classés par UE et par thèmes du programme.Les QCM sont tous intégralement corrigés par des professeurs

J'achète ce livre grand format à 35 €