Pour écrire un livre, elle avait infiltré le FN : la justice la relaxe

Victor De Sepausy - 28.10.2016

Edition - Justice - FN - justice - Checcaglini


Pour le Front national, c’est une défaite de taille. En 2012, la journaliste Claire Checcaglini avait relaté dans son livre Bienvenue au Front - Journal d'une infiltrée (Jacob Duvernet) son parcours au sein de ce parti politique, un parcours construit de toute pièce pour les besoins de son enquête. Attaquée en justice par le FN, finalement, Claire Checcaglini l’emporte en cassation.

 

 

En 2014, le Front national avait décidé de poursuivre en justice cette journaliste, en l’accusant d’escroquerie. A l’appui d’une fausse identité, pendant huit mois en 2011, Claire Checcaglini avait infiltré le FN au sein de la fédération des Hauts-de-Seine ainsi qu’à Paris. Elle voulait ainsi construire un témoignage direct de ce qui se joue à l’intérieur du Front.

 

Face à la justice, le délit d’escroquerie invoqué par le FN n’a pas retenu l’attention des juges. Tout d’abord, la journaliste avait obtenu le non-lieu. Le FN avait fait appel, sans succès. Et le verdict est tombé le 25 octobre 2016 pour le pourvoi en cassation.

 

La Cour de cassation a jugé qu’il s’agissait d’« une enquête sérieuse, destinée à nourrir un débat d'intérêt général sur le fonctionnement d'un mouvement politique ». L’accusation pour diffamation n’a pas non plus été retenue.