Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Pour Harlequin, les livres numériques sont rentables

Clément Solym - 06.05.2011

Edition - Economie - harlequin - ventes - ebook


Créées en 1978, les éditions Harlequin publient une gamme variée de romans sentimentaux et un répertoire plus limité de livres de fiction. Ce trimestre, la maison d'édition annonce des profits records, suite au succès de la vente de ses livres numériques.

La maison d'édition a mené une stratégie commerciale en faveur du numérique qui a porté ses fruits. En effet, les livres numériques d'Arlequin sont généralement de 10 % moins cher que la version papier ; pour la France, un site propose même des téléchargements gratuits (notre actualitté)

Le nombre de livres numériques vendus a cependant augmenté « encore plus que prévu », a déclaré la présidente d'Harlequin, Donna Hayes.

Au premier trimestre 2011, les éditions Harlequin enregistrent un chiffre d'affaires de 115,4 millions de dollars canadiens, soit 2,3 % de plus qu'à la même période de l'année précédente. Les ventes sous format numérique représenté 13,6 % du chiffre d'affaires trimestriel, soit environ 15,6 $ canadiens.(via The Star)

La vente de livres numériques chez Harlequin est donc en hausse de près de 13 %, soit 3,9 millions de dollars, tandis que le nombre de romans imprimés est en reflux. L'an passé, le numérique représentait seulement 5,9 % des ventes !

En Amérique du Nord, par exemple, le chiffre d'affaires a augmenté de 7,1 millions de dollars canadiens ; les livres imprimés représentent 1,7 million de dollars, soit 800 000 dollars de moins. Les ventes de livres numériques ont aussi augmenté au Royaume-Uni et au Japon. Néanmoins, en France, le numérique reste encore « marginal » par rapport à la version imprimée. (notre actualitté)

Selon les prévisions, le nombre de tablettes vendues a favorisé les achats numériques, et le chiffre d'affaires d'Arlequin devrait rester stable au cours des deux prochains trimestres.

Selon Albert Greco, professeur de marketing, « le commerce de l'industrie du livre numérique aux États-Unis représentera 1,2 milliard de dollars américains cette année, soit deux fois plus qu'en 2010. »

Grâce aux bons résultats des ventes de Harlequin, la société Torstar affiche une augmentation de ses profits au premier trimestre 2011 : 351,4 millions de dollars, soit 16,4 millions de dollars de plus qu'au premier trimestre 2010, mais 15,4 millions de dollars de moins qu'au premier trimestre.