Pour les Nuls cultive l'erreur, pour le bien des gens cultivés

Nicolas Gary - 17.03.2015

Edition - Les maisons - Pour les Nuls collection - culture savoir


Les Éditions First, qui publient Pour les Nuls ne peuvent pas décevoir : avec un pareil nom, traduit directement de la collection américaine, For Dummies, personne ne peut se tromper sur les intentions. Et la dernière opération marketing vise bel et bien à jouer sur cette ambivalence : si les titres se destinent aux Nuls, il faut bien qu'ils s'identifient, non ?

 

 

Dans le métro, la campagne de communication est d'ores et déjà affichée, et se double d'une opération en ligne. Éliminons l'offre d'une carte cinéma Gaumont Pathé tout de suite, pour se focaliser sur l'invitation à créer sa propre affiche détournée. Inutile, d'ailleurs, de se rendre sur cette adresse pour essayer, il faudra mieux passer par l'application Facebook, directement.

 

La campagne met en scène plusieurs personnages historiques, et leur attribue non seulement une petite phrase tout aussi historique, qu'ils n'ont jamais prononcée, et surtout, une identité qui n'est pas la leur. Autrement dit, il faut refaire le puzzle, pour se rendre compte que rien ne coïncide, et que notre culture est parfois composée d'inexactitudes – que la collection va donc aider à corriger. 

 

 

 

Il est possible de sélectionner parmi plusieurs personnages – Steve Jobs, Napoléon, ou encore Bill Gates, Jacques Chirac, Stromae, Mao ou Elizabeth 2 et Charles de Gaulle... Les petites phrases magiques appartiennent en revanche à César, JFK, Martin Luther King, Obama ou même Dark Vador – voire sont tirées de slogans publicitaires comme celui de L'Oréal, Parce que je le vaux bien. 

 

En revanche, il est possible d'ajouter l'identité que l'on souhaite, mais pas trop long en revanche. Il suffit ensuite de remplir le formulaire idoine, pour savoir si l'on a remporté quelque chose et dans tous les cas, on vous invite à partager votre création sur les réseaux. 

 

On s'est évidemment exécuté 

 

 

 

Sauf qu'en cliquant sur le lien de redirection, rien ne se passe, sinon l'affichage d'une page blanche...

 

On pensait valoir un peu plus, tout de même...