Pour les Prime Days, plusieurs grèves pour le prix d'une chez Amazon

Antoine Oury - 17.07.2019

Edition - Société - Prime Days amazon - greves amazon - amazon conditions travail


Aux États-Unis, en Allemagne et en France, des mouvements de grève se sont organisés à l'occasion des « Prime Days », des journées de promotion organisées par Amazon. Dans les différents entrepôts, les revendications sont les mêmes : de meilleures conditions de travail, tout simplement, dans un contexte souvent décrit comme difficile pour les employés. De son côté, Amazon minimise l'importance des grèves.

Amazon Prime Now Logo
(Ajay Suresh, CC BY 2.0)


Ces Prime Days 2019 n'ont rien eu de commun avec les précédents : si Amazon met en avant le nombre de produits concernés et les réductions exceptionnelles, ce sont bien les différentes grèves organisées en Allemagne, en France et aux États-Unis qui ont marqué les esprits. Les employés avaient prévenu, et entendaient gêner la firme en visant les quelques jours où l'activité est la plus soutenue.

Les revendications sont peu ou prou les mêmes, dans les rangs des grèvistes : « Nous demandons des salaires plus élevés, mais, avant tout, de meilleures conditions de travail et de la reconnaissance », indique Khaled Bouchajra, délégué syndical CGT, à France 24. « Travailler chez Amazon est très difficile, le travail est harassant, et l'une des mesures qui soulageraient le stress serait de réduire les taux de production que nous devons atteindre chaque heure », explique pour sa part Meg Brady, qui travaille dans un entrepôt Amazon du Minnesota.

Partout, la multinationale a mis en place des conditions de travail similaires, réglées sur la productivité avant tout, les horaires et le rendement. « Pas de promotions sur nos salaires », scandent les grévistes, en Allemagne, où la grève a été particulièrement suivie – réunissant environ 2000 travailleurs sur 7 entrepôts Amazon à travers le pays.

En France, le débrayage a également donné l'occasion de dénoncer une ambiance de surveillance et de pression sur les employés : Avisen Mahadoo, représentant syndical CFDT, affirme ainsi que des employés en arrêt maladie ont reçu des visites de représentants d'Amazon pour évaluer la gravité de leur maladie.

Des grèves soutenues

Le service communication d'Amazon s'est appliqué à minimiser les mouvements de grève : dans le Minnesota, si une centaine de personnes ont été décomptées à l'occasion de la mobilisation, Amazon assure que seuls 15 employés étaient présents. En Allemagne, la multinationale s'est contentée de... déclarer qu'aucun délai supplémentaire ne serait ajouté aux commandes passées, rapporte l'agence Reuters.

La tranquillité du cybermarchand est toutefois contrebalancée par les nombreux soutiens affichés à ces grèves : aux États-Unis, où le mouvement de grève dans le Minnesota était le premier du genre dirigé contre Amazon et ses conditions de travail dans le pays, des représentants politiques ont affiché leur soutien. Bernie Sanders, candidat démocrate aux élections présidentielles de 2016 et de 2020, a posté un message sur Twitter.
 

#StopAmazon : dénoncer l'impact écologique
de la multinationale

Les libraires américains ont, très largement, profité des Prime Days pour communiquer sur l'intérêt d'acheter local, à proximité, des livres. Plusieurs auteurs ont emboité le pas, comme Shea Serrano : « Ce sont les Prime Days d'Amazon alors nous devrions choisir une librairie indépendante et leur commander des livres, tout simplement. » L'appel à l'achat a été entendu, avec 300 commandes en quelques heures, générant d'autres appels similaires sur les réseaux sociaux.


via Fox Business, Business Insider, France 24


Commentaires
Je travaille chez Amazon depuis 1 an et demi qui se situe à Boves, en ce qui me concerne je ne fais pas grève, tout simplement car j'estime que nous avons un employeur qui fait tout pour ces employés.Il fait en sorte que nos journées sortent de l'ordinaire : journée plage, journée pyjama..., nous travaillons également en musique pour que nos journées soient plus joyeuses et il faut le dire de la musique ça motive plus..En ce qui concerne les cadences il y en a comme dans tout job mais elles sont accessible à tous (la preuve je suis une grande pipelette donc souvent je m'arrête discuter), et les périodes comme en ce moment le Prime Day ou encore noël nos cadences restent identique, Amazon recrute tout simplement. Pour la partie salaire je suis à 26% au-dessus du Smic mais à ceux-ci s'ajoute nos avantages 13ème mois, prime noël, participation bénéfice, on a eu la prime Macron, on a une action par an, jour enfant malade, naissance nous avons le droit à 1 mois supplémentaire, la mutuelle...

Après j'ai lue certaines choses qui me laisse perplexe car tout les Amazon ont la même politique et je peux certifier que chez nous on peut aller aux toilettes quand nous le désirons et sans se justifier.

Donc c'est pour ces raisons que j'estime que la grève Amazon n'est pas pour moi mais après ceci n'engage que moi.
Merci pour ce témoignage qui change un peu du bashing habituel
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.