Pour les sans-abris, une parenthèse culturelle dans les gymnases de Paris

Camille Cado - 16.12.2019

Edition - Société - Bibliothèques Sans Frontières - bibliothèque sans abris - sans abris gymnase paris


Depuis 4 ans, l'association Bibliothèques Sans Frontières met en place une offre culturelle à disposition des personnes sans domicile fixe dans les gymnases de la capitale : jeux de société, livres, accès à Internet, télévision... L'opération s'inscrit dans la lignée du Plan d'Urgence Hivernale.


crédit : Bibliothèques Sans Frontières


Il y a deux semaines, la ville de Paris a annoncé le Plan d’Urgence Hivernale, permettant à 90 personnes sans-abri d’être hébergées chaque soir dans des gymnases de la capitale et d’avoir accès à des lits de camp, un repas chaud et une douche.

L'ONG Bibliothèques Sans Frontières a décidé d'aménager ces centres sportifs pour offrir un peu de réconfort aux sans-abris pendant les périodes de grands froids. À leur disposition, une bibliothèque mais aussi une télévision, des jeux de société et un accès à Internet. 

Une parenthèse culturelle pour « favoriser l’autonomie des personnes dans la rue » affirme Bibliothèques Sans Frontières dans un communiqué. Avant de rappeler qu'en France 143.000 femmes, hommes et enfants étaient sans-abri, dont plus de 3000 à Paris.
 
« Cela fait bien longtemps que je ne me suis pas senti aussi normal. Grâce à cette bibliothèque, je suis dans une bulle » déclare Renan, 24 ans. Diplômé d'un BTS, cet ancien vendeur dans un magasin de vêtement est aujourd'hui étudiant la semaine dans un internat et sans-domicile fixe le week-end. 

« Dans le gymnase, il peut profiter de notre bibliothèque, regarder la télévision et jouer aux échecs le temps d’une soirée » reprend Bibliothèques Sans Frontières. 
 


L'opération s'inscrit dans la lignée des actions menées par Bibliothèques Sans Frontières pour contrer les crises culturelles qui peuvent survenir dans les situations d'urgence. En janvier dernier, l'ONG offrait des sacs de livres aux enfants réfugiés

À l’entrée dans la trêve hivernale, la Fondation Abbé Pierre tient aussi à venir en aide aux personnes sans-abri. Dans un communiqué, elle pointait récemment du doigt les expulsions locatives et la responsabilité du Gouvernement. « En 2018, 15.993 ménages – soit plus de 36.000 personnes – ont été expulsés avec le concours de la force publique » apprend-on. Soit un record tristement historique et une augmentation sans précédent de 41% depuis 10 ans et de152 % depuis 2001.

Pour enrayer l'augmentation constante des expulsions locatives, la Fondation réitère sa demande auprès du gouvernement de mettre en oeuvre un plan d'urgence. « La courbe ne pourra pas s’inverser tant que les pouvoirs publics n’auront pas pris la pleine mesure de leur responsabilité dans ces drames humains. »


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.