medias

Pour Margaret Atwood, les hommes ont besoin d'un manuel de drague

Laure Besnier - 07.02.2018

Edition - Société - Margaret Atwood - hommes metoo - Manuel Drague


Quand on ne sait pas comment se comporter avec les femmes, quoi de mieux qu'un manuel ? Selon Margaret Atwood, les hommes ont besoin d'un manuel qui leur explique comment draguer en toute sérénité.

 
Margaret Atwood - Foire du Livre de Francfort
Margaret Atwood à la Foire du Livre de Francfort 2017
(ActuaLitté CC BY SA 2.0)



L'auteure de La servante écarlate semble penser que certains hommes n'arrivent plus à faire la différence entre séduction et harcèlement depuis la déferlante #metoo. Un manuel d'étiquette serait donc nécessaire. 
 


Elle explique à la BBC regretter les manuels des bonnes manières ayant disparu de la circulation. « Nous avions l'habitude d'être bombardés par eux dans les années 50. Où est le "Monsieur Manières" ? Il devrait y avoir une chronique "Monsieur Manières" – comme "qu'est-ce que vous faites quand... ?" Je pense que ça pourrait aider les hommes à comprendre ce qu'on pourrait attendre d'eux en termes de comportement. »

 

Toujours selon l'auteure de 78 ans, ces manuels pourraient être destinés « aux personnes ordinaires qui pensent qu'ils sont en rendez-vous ». Et, bien sûr, ces manuels devraient être rédigés par de jeunes gens qui connaissent les comportements à adopter. 

 


Margaret Atwood avait déjà provoqué une polémique avec son point de vue sur le mouvement de libération de la parole et ses conséquences, accusée d'être une « mauvaise féministe » — notamment après avoir partagé des articles qui dénonçaient le #metoo comme une dégénération en une forme moderne de maccarthysme.

 

Selon elle, le hashtag condamnerait parfois sans preuve et rappelle l'affaire de l'écrivain et professeur de la University of British Columbia (UBC) Steven Galloway accusé et licencié à tort après avoir été accusé de harcèlement sexuel. 

 

Selon elle, ce qu'elle a vécu, à la suite de cette polémique, était « assez banal » pour « toute personne qui dit tout et n'importe quoi sauf : “Je crois tout ce qu'une femme dit”. » Elle ajoute : « Il est très dangereux d'accorder l'infaillibilité à n'importe quel groupe — y compris les hommes, les papes et les femmes. »

 

Enfin, elle continue de décrire le mouvement #metoo comme un « symptôme de quelque chose qui ne va pas » plutôt qu'un objectif, disant que cela fonctionne « comme un outil ou comme une arme, dans certaines circonstances ».


Via The Guardian


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.