Pour Noël, Disney s'offre les Simpson pour 52 milliards $ (et la Fox avec...)

Victor De Sepausy - 14.12.2017

Edition - Economie - Disney Simpson marvel - fox disney vente - accord financier Fox Disney


La multinationale Disney fera donc bien main-basse sur la Twenty-First Century Fox, a confirmé l’entreprise. Rupert Murdoch, le magnat des médias, a signé un accord pour 52 milliards $ par lequel la société aux oreilles de souris deviendra un géant mondial tant sur la création de contenus que la diffusion.


DiSnEy,Paris
Tallapragada sriram, CC BY 2.0

 

Le menu est alléchant : X-Men, Avatar, Les Simpson, mais également FX Networks ou encore National Geographic, deviendront prochainement la propriété de Disney. L’accord fournit également à l’entreprise une participation de 36 % dans Sky, et le réseau Star, basé en Inde.

 

Le projet d’acquisition passera d’ailleurs par un léger point de détail ; que Fox récupère les 61 % de Sky dont elle ne dispose pas encore. Facile. Ou presque, mais cela engagera également quelques tractations avec l'empire de Silvio Berlusconi.

 

« L’acquisition de ce prestigieux ensemble d’entreprises que représente la 21st Century Fox reflète la demande croissante des consommateurs pour une riche diversité d’expériences de divertissements, qui doivent être attrayants, accessibles et plus pratiques que jamais », assure Robert A. Iger, chairman et CEO de The Walt Disney Company.

 

Et de remercier Rupert Murdoch pour les négociations et le chèque qui aboutissent à la conclusion de la transaction. Cela permet évidemment à Disney d’accroître son empire à travers le monde, assure un communiqué de presse.

 

 

En 2009, Disney avait déjà frappé très fort dans le monde de l’édition, en rachetant l’éditeur de comics, Marvel, pour 4 milliards $. « Cette transaction combine la solide marque de Marvel et son catalogue reconnu mondialement via des personnages comme Iron Man, Spider Man, X-Men, Captain America, Fantastic Four ou encore Thor, aux capacités créatives de Disney », assuraient les deux groupes.

 

Depuis la production de films, plus ou moins ratés, va bon train alors que dans le même temps, le concurrent Warner Bros a déployé une armada de productions autour de sa propre maison comics, DC Comics. 


L’accord avec la Fox exclut toutefois la dimension presse et édition comme The Times ou The Sun, qui appartiennent à la société mère, News Corp. Rupert Murdoch avait d’ailleurs, à l’âge de 84 ans, laissé le soin à son fils de s’occuper de faire fructifier les actifs – c’était en juin 2015. 

 

En 2013, News Corp avait fait sensation en scindant ses activités entre presse et édition d’un côté et branches audiovisuelles de l’autre. Puis, l’année suivante, avec le rachat de Harlequin par HarperCollins
 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.