Pour ou contre J.K. Rowling, les auteurs choisissent leur camp

Antoine Oury - 02.10.2020

Edition - Société - jk rowling transphobie - auteurs lettre trans - lettre auteurs


L'autrice la plus riche du monde s'attire depuis plusieurs mois de nombreuses critiques, après des commentaires transphobes et des prises de position polémiques. Une soixantaine d'artistes ont appelé à une accalmie sur les réseaux sociaux, dans une lettre ouverte, texte rapidement suivi par un message de soutien à la communauté transgenre, signé par plusieurs dizaines d'écrivains, éditeurs et journalistes. 

Foire du Livre de Francfort - #FBM18


Les avis sont tranchés, et les opinions polarisées, quant aux déclarations de J.K. Rowling et à l'attitude de l'autrice de la saga Harry Potter. Le 6 juin 2020, Rowling poste un message sur Twitter, en réaction à un article qui évoquait la situation des personnes menstruées : elle souligne alors qu'il ne peut s'agir que de femmes. S'ensuivent des explications qui enveniment la situation, Rowling maintenant une position assez hostile vis-à-vis des personnes transgenres.

La dernière parution de Rowling, une enquête de Cormoran Strike signée sous le pseudonyme Robert Galbraith, a ajouté de l'huile sur le feu (attention, des révélations sur l'intrigue vont suivre). Troubled Blood, publié le 29 septembre dernier au Royaume-Uni, met en effet en scène un meurtrier qui se déguise en femme pour attirer ses victimes féminines, un choix de l'autrice qui n'a pas vraiment convaincu, quand il n'a pas choqué par rapport au contexte.

Alors que la polémique provoquée par la parution bat son plein, une soixantaine d'artistes a publié une lettre ouverte dans les pages du Times pour appeler à la fin de la « campagne de haine » dirigée contre Rowling, sur les réseaux sociaux. Selon eux, la vague de critiques que subit Rowling est « insidieuse, autoritaire et misogyne ». Ian McEwan, Aminatta Forna, Amanda Craig, Rachel Rooney, Lionel Shriver ou encore Susan Hill cosignent cette lettre.

« Nous espérons que J.K. Rowling va bien, et nous la soutenons », assurent-ils pour conclure leur texte.
 

La culture, « à l'avant-garde des changements sociétaux »


Parallèlement à cette lettre ouverte, un texte signé par 200 auteurs, éditeurs et journalistes, publié sur le site The Second Shelf, vient manifester un soutien du secteur aux personnes « transgenres et non-binaires ». Jeanette Winterson, Malorie Blackman, Joanne Harris, Patrick Ness ou encore Mary Jean Chan ont apposé leur signature, pour affirmer que « les droits trans sont des droits humains ».

« La culture est, et devrait toujours être, à l'avant-garde des changements sociétaux et, en tant qu'auteurs, éditeurs, journalistes et travailleurs du monde de l'édition, nous reconnaissons le rôle vital que notre industrie joue dans la reconnaissance et la défense du bien-être et des droits des personnes trans et non-binaires », précisent les signataires.
 
Sur Twitter, Rowling est sorti d'un relatif silence, suffisamment rare pour être remarqué, afin de remercier les signataires de la lettre ouverte. Celle publiée dans le Times, bien entendu : elle se dit reconnaissante que les signataires « se disent solidaires de toutes les femmes qui défendent leurs droits et font face à des menaces de violence ou de mort pour cela ».
 


Y compris les femmes transgenres, donc ?

Photographie : illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0


Commentaires
LA RECTIFICATION DU JOUR, comme la tasse de café ou de thé du matin (grrr!):

des plumes connues et non conues !

Coquille de ma part ou advenue à la transmission du message, peu importe !

CHRISTIAN NAUWELAERS
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.