Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Pour préserver le Kindle de fraudes massives : Amazon dégaine les avocats

Victor De Sepausy - 08.09.2017

Edition - Justice - fraudes Kindle Amazon - justice Amazon arnaque - criminels Kindle ebooks


Depuis un moment, les fraudes se multiplient dans les ventes de livres réalisées sur Amazon. À croire que la liste des best-sellers du Kindle est devenue le terrain de jeu des arnaqueurs en tous genres. Et pour faire le ménage, la firme de Jeff Bezos, ni une ni deux, a décidé de porter plainte contre un certain nombre de contrevenants pas gentils.


Kindle 3
Zhao !, CC BY 2.0
 

 

Ce sont des demandes d’arbitrage que la firme de Seattle a déposées contre plusieurs auteurs, éditeurs, mais également spécialistes du marketing. Selon les documents, les accusés abusent du système Kindle Direct Publishing pour gonfler artificiellement leur classement dans les ventes. 

 

Et accessoirement, faire grossir les revenus liés au commerce des livres.

 

À ce jour, cinq dossiers ont été déposés, alléguant des fraudes diverses – notamment des fausses critiques de faux clients, le recours à des comptes factices et autres méthodes pendables. Tous ces stratagèmes ne visent qu’une chose : faire monter les livres concernés dans les classements de ventes. 

 

Des failles bien connues... et toujours en cours


Pour exemple, l’une des arnaques dont Amazon se retrouve victime consiste à trafiquer les véritables chiffres de lecture de Kindle Unlimited. Cette solution d’abonnement instaurée voilà plus de deux ans rémunère auteurs et éditeurs suivant le nombre de pages lues par les clients. Un homme, basé aux Philipines, a trouvé un système bien connu, pour contourner les mesures de sécurité.
 

De la sortir, il propose de faire augmenter le nombre de pages lues pour que les sommes reversées croissent également. Le tout, à l’aide de faux comptes Amazon, qui se comptent par centaines. En contrepartie, les auteurs s’engagent à reverser 40 % de leurs perceptions à l’intéressé. 
 

Ebook : MyKindex offre le top 20 des ventes d'Amazon pour 149 €

 

Amazon, manifestement incapable de régler le problème tout seul – alors même que le sujet est régulièrement évoqué depuis des années, fait ainsi appel à la justice. Concernant Kindle Unlimited, les trafics les plus divers sont à l’œuvre, permettant de falsifier les pages affichées – comment l’entreprise n’est-elle pas encore parvenue à y mettre un terme ?

 

Une gigantesque arnaque à l’ebook sur Amazon mise au jour 

 

Mais la situation doit devenir plus que sérieuse – un peu grave, en fait – alors que, pour la première fois, Amazon se décide à intenter une action contre des fraudeurs de son Kindle Store. Par le passé, de multiples plaintes avaient été déposées contre de faux commentaires de produits. Pourtant, ces derniers n’ont pas vraiment cessé – même en France.


On pourra retrouver les différentes plaintes sur Scribd, où elles sont hébergées : 


Les dossiers ont été présentés devant l’American Arbitration Association. « Alors que la grande majorité des auteurs et éditeurs se servant de Kindle Direct Publishing travaillent réellement en toute bonne foi, et promeuvent leurs ouvrages, une minorité verse dans la fraude pour obtenir un avantage concurrentiel déloyal », a assuré un porte-parole – sans en mesurer toute l’ironie. 

 

« Les informations d’aujourd’hui reflètent encore une nouvelle étape dans nos efforts pour protéger les lecteurs et les auteurs contre ces personnages qui enfreignent nos conditions de services et manipulent les lecteurs et les auteurs. » 


via Geekwire