Pour réduire le stress, un livre de coloriage avec des scènes de violence insensée

Joséphine Leroy - 06.06.2016

Edition - International - livre coloriage adultes - livre coloriage stress - mode tendance coloriage


La violence — fictive — résoudrait-elle les problèmes ? Avec Mindless Violence (éd. Modern Toss), un livre de coloriage pour adultes, Jon Link et Mick Bunnage ont associé les pulsions de violence et la passion naissante des adultes pour les livres de coloriage. 

 

 

Une semaine rude, un rythme infernal, les auteurs de Mindless Violence ont pensé à ces adultes qui voudraient taper dans un mur ou crier dans la rue sans pouvoir, par civilité, passer à l’action. Ils ont créé un livre spécialement conçu pour eux. Et pour appâter le lecteur, les auteurs écrivent dans la présentation de Mindless Violence : « Accédez à un état de paix intérieure en coloriant ces scènes pleines de violence insensée, spécialement créées pour vous par une bande de nouveaux thérapeutes. » 

 

Au cas où cela ne suffirait pas, les auteurs poursuivent : « Expérimentez un sentiment profond de paix intérieure en vous plongeant avec vos crayons dans un monde de subtilités et de surprises où vous trouverez un homme tordant un lampadaire, une femme assise sous un arbre avec une batte de baseball, des types qui se tapent dessus dans un parking, et d’autres scènes de la vie contemporaine que vous pourrez colorier dans un espace idéalement conçu. Explorez, appréciez et dessinez à votre façon pour décharger votre esprit et le relancer à zéro. » 

 

 

En 2014, Jon Link et Mick Bunnage avaient lancé une campagne sur Kickstarter pour célébrer les dix ans du livre A Decade in the Shithouse, qui s’était hissé au rang de deuxième bande dessinée à s’être le plus vendue par le crowdfunding. Forts de ce succès, les auteurs ont poursuivi dans cette voie. (via Modern Toss

 

Le livre de coloriage a acquis en popularité auprès des adultes, qui tentent de se libérer de leur stress par ce moyen. Face à la demande croissante, l’offre croît elle aussi. En 2015, l’auteure britannique Johanna Basford, spécialisée dans le carnet de coloriage, avait vendu 880.000 exemplaires de Jardin secret, son premier roman. Bebel Abreu, l’auteure brésilienne, de Suruba para colorir (Partouse à colorier) s’était vendue à 25.000 exemplaires. 

 

 

Le secteur médical lui-même faisait part de la propagation du virus des livres de coloriage. Une étude présentée par le British Medical Journal soulignait, début mars, que les livres de coloriage pour adultes étaient passés dans les meilleures ventes outre-Manche. Les patients de cancer étaient particulièrement sensibles aux bienfaits du coloriage : « Nos patients nous indiquent que le coloriage fait passer les heures un peu plus rapidement, durant les longues journées et nuits d’un séjour en milieu hospitalier. »

 

D'autres profitaient du concept pour se remettre d'une rupture... Attention, ce dernier lien est NSFW, Not Safe For Work.