medias

Pour son livre, Macron a touché 274 141 € d'à-valoir aux éditions XO

Antoine Oury - 23.03.2017

Edition - Economie - éditions XO - Macron livre - Macron à valoir


On sait désormais que les livres signés par des hommes et des femmes politiques ne se vendent pas forcément par palettes. Mais, pour obtenir la signature d'untel, certaines maisons d'édition n'hésitent pas à y mettre le prix. Dans sa déclaration de patrimoine, publiée par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, Emmanuel Macron indique ainsi un à-valoir de 274.141 € versé par les éditions XO pour son livre Révolution, publié en novembre 2016.

 

Macron Nevers

Emmanuel Macron (Ville de Nevers, CC BY-NC-SA 2.0)

 

 

La comparaison n'a pas vraiment lieu d'être, mais, face aux Obama, Emmanuel Macron reste dans le bac à sable : avec 274.000 € d'avance, contre quelque 60 millions $ proposés au couple Obama, même pour plusieurs livres, difficile de rivaliser. Mais, si l'on considère le cas Macron dans le contexte de l'édition française, le créateur du mouvement En Marche s'en sort plutôt bien.

 

En effet, son livre Révolution, publié en novembre 2016, affiche désormais des ventes d'environ 130.000 exemplaires, selon Edistat. A priori, son à-valoir est donc amorti pour les éditions XO. 

 

Les ventes de Révolution sont plutôt honorables : en septembre 2016, ActuaLitté avait proposé un bilan des différents livres politiques publiés entre janvier 2015 et la rentrée 2016. Au top des vendeurs, on retrouvait Philippe de Villiers, Nicolas Sarkozy et Jean-Louis Debré, avec 142.000 exemplaires cumulés de ses trois livres publiés entre mars 2015 et avril 2016. Sarkozy cumulait 200.000 exemplaires avec deux livres, quand Philippe de Villiers, lui, comptait seulement sur son livre publié en septembre 2015 chez Albin Michel pour atteindre plus de 215.000 exemplaires.

 

Bien entendu, ces chiffres sont ceux de septembre 2016, et ont donc évolué depuis, mais Emmanuel Macron a indéniablement réalisé un bon coup avec son livre Révolution. Quant au montant de l'à-valoir, il relance bien sûr les interrogations autour de la surenchère dans l'édition, alors que la paupérisation générale des auteurs se poursuit.

 

Si Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon, Nicolas Dupont-Aignan et François Fillon ont eux aussi publié des livres, Emmanuel Macron est le seul à indiquer ses revenus liés à l'édition.