Pour soutenir la filière, les banques italiennes signent un protocole avec l'édition

Nicolas Gary - 25.06.2019

Edition - Economie - banques Italie - éditeurs financement - soutien filière


En l’absence d’organismes financeurs dédiés, l’édition italienne doit se retrousser les manches. En signant un protocole avec l’Association italienne des banques, l’Association des éditeurs entend renforcer le dialogue entre les deux secteurs. Et, par conséquent, encourager les relations entre banques ou intermédiaires financiers et structures éditoriales, de petite et moyenne taille.

Inviare soldi in Svizzera
Gianni Puglisi, CC BY SA 2.0


La rencontre d’Antonio Patuelli, président de l’Associazione Bancaria Italiana, Antonio Patuelli, et du président de l’Associazione Italiana Editori, Ricardo Franco Levi a abouti à la signature d’un accord ce 25 juin. Il confirme plus encore l’engagement des banques italiennes, « dans leur volonté de travailler aux côtés des entreprises, et soutenir la compétitivité dans les différentes filières, véritable facteur de croissance et de développement », assure le premier.

Il s’agit donc, dans le cas de maisons d’édition de petite et moyenne taille, d’obtenir des soutiens — dans la diffusion du livre par exemple. Pour ce faire, faciliter l’accès au crédit, par l’instauration de garanties entre les différentes maisons et les banques. Tout cela ressemble à un vœu pieux, mais les deux présidents d’association entendent y parvenir.

Cette collaboration, indique Ricardo Franco Levi, « confirme le rôle central de la lecture et de la connaissance dans la croissance du pays ». Si elle parvient à ses fins, elle aboutira à des initiatives, au niveau local, facilitant les accords directs entre éditeurs et les opérateurs de la chaîne d’approvisionnement, intégrant les banques dans l’ensemble. 

Pour l’AIE, cette avancée représente un mouvement supplémentaire pour l’édition, dans sa volonté de soutenir la liberté d’information et le développement économique du pays. Le livre, indique-t-on, sous toutes ses formes, « constitue le premier véhicule par lequel connaissance et culture se diffusent. Des enjeux cruciaux pour le progrès tant social qu’économique, au sein de la communauté ».
 
En France, les éditeurs (mais pas que) peuvent toujours se tourner vers le Centre national du livre, pour différentes formes de prêt, mais également à l’IFCIC. Ce dernier apporte une garantie qui peut faciliter l’engagement d’une banque pour une entreprise — offrant en plus une expertise sectorielle.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.