Pour une dispute avec un employé, elle cherche à brûler la bibliothèque

Cécile Mazin - 23.10.2014

Edition - Bibliothèques - incendie bibiothèque - Etats-Unis livres - lectures usagers


Elle avait voulu jouer avec des allumettes, comme la petite fille du livre du même nom, mais elle n'avait jamais ouvert le conte d'Andersen. Une femme, accusée d'incendie criminel dans une bibliothèque de Tacoma, a été reconnue coupable. Elle voulait effectivement mettre le feu à l'établissement.

 

 

 La pyromane était en orange...

 

Cliente sans problème, connue pour être une pratiquante assidue de la bibliothèque de Tacoma, personne ne s'attendait à ce qu'elle décide de soudainement péter un plomb. Venant pratiquement tous les jours selon les témoignages des employés, elle s'est fait remarquer le week-end dernier, en tentant de mettre le feu à l'étagère de livres contenant l'histoire américaine. 

 

250 personnes durent être évacuées rapidement, après que l'accusée a admis qu'elle avait rencontré un problème avec un des membres du personnel, plus tôt dans la journée. Et que, pour cette excellente raison, elle a souhaité mettre le feu à la bibliothèque. 

 

Or, pour ce faire, elle avait repéré trois livres assez peu conçus pour prendre feu : des biographies de trois présidents républicains récents, Richard Nixon, Ronald Reagan et George Bush. 

 

Au cours de l'audience, Sarah Agnes Sailly, plus connue des services sous le pseudonyme de Sunshine, a plaidé non coupable, en dépit de ce que les images de la caméra de sécurité a pu diffuser – où on la voit clairement en train d'utiliser de l'essence à briquet pour mettre le feu aux livres.

 

Elle s'attendait, s'est-elle défendu, à ce que le système anti-incendie se déclenche de toute manière...

 

(via The News Tribune)