Pour vendre des manuels, Amazon se place dans les universités

Antoine Oury - 11.02.2015

Edition - International - Amazon manuels scolaires - campus universités US - Barnes & Noble Follett


Depuis l'année dernière, Amazon a visiblement décidé de mettre le paquet sur un public prometteur, les étudiants. Aux États-Unis, où les manuels scolaires sont très onéreux, ce public a d'ores et déjà adopté la plateforme comme un canal d'achat d'occasion, et de vente à la fin de l'année. Après l'ouverture de plateformes dédiées à certains établissements, l'ecommerçant a matérialisé sa présence dans les campus.

 


Amazon Locker

Les casiers Amazon, nouvelle arme fatale (othree, CC BY 2.0)

 

 

Le directeur de l'université de Purdue, dans la ville de West Lafayette, avait annoncé en août 2014 un partenariat avec Amazon, à temps pour la rentrée. Le site de ecommerce mettait alors en place un store en ligne dédié aux étudiants, avec la promesse de 90 % de réduction sur leur budget manuel scolaire. Une université californienne avait la première testé ce modèle commercial, au sein duquel Amazon reverse entre 0,5 % et 2,5 % des ventes réalisées via la plateforme dédiée à l'université, d'après The Wall Street Journal.

 

D'après les contrats, Amazon paiera au minimum 1,45 million $ sur 3 ans à l'une des universités partenaires, et 1,7 million $ sur quatre ans à une autre, en guise de droit d'entrée.

 

Après le dématérialisé, Amazon installe à présent des casiers au sein des établissements, permettant aux étudiants de récupérer leurs commandes, sans frais. Les trois universités qui avaient signé avec Amazon pour la mise en place d'une enseigne en ligne ont accepté l'installation des casiers, qui ont fait leur apparition à l'université de Davis (Californie), Purdue et UMass (Massachusetts).

 

« Les campus sont une véritable opportunité pour nous. Nous espérons que les étudiants apprécieront le service et continueront d'acheter chez Amazon » a laconiquement commenté Ripley MacDonald, directeur des programmes étudiants de la firme. Les manuels commandés seront reçus en un jour ouvré dans les casiers, et d'autres commandes pourront bénéficier de ce type de livraison, à condition de souscrire à un abonnement Prime, à moitié prix (49 $) pour les étudiants.

 

Si le partenariat se limite pour le moment à 3 établissements, le libraire Barnes & Noble et le groupe d'édition Follett, deux habitués de la vente de manuels scolaires sur les campus, commencent à s'inquiéter. La politique tarifaire agressive de l'ecommerçant vient en effet faire de l'ombre aux acteurs traditionnels du marché, où les prix élevés et les achats d'occasion étaient savamment maîtrisés.

 

D'après les derniers résultats de Barnes & Noble publiés, les ventes sur les campus représentent encore 1,75 milliard $ de ventes pour l'année 2014. Le président de Follett, groupe qui gère environ 900 points d'achat de manuels scolaires, s'est déclaré heureux de l'apparition d'un nouveau concurrent si celle-ci va de pair avec des prix réduits.

 

Les responsables de l'université UMass ont fait part au Wall Street Journal de leur désir de voir Amazon « secouer » les conglomérats d'éditeurs, qui maintiennent des prix élevés pour les manuels scolaires. Tout en émettant quelques réserves vis-à-vis des méthodes du commerçant dans la gestion de ses employés au sein des entrepôts de stockage...

 

Outre les économies réalisées, les stocks importants d'Amazon sont mis en avant par les étudiants au rayon des avantages, et permettent ainsi de ne pas se trouver à court en début d'année ou de semestre, au moment des achats massifs de manuels.