medias

Pourquoi installer un téléphone public dans une bibliothèque ?

Antoine Oury - 14.08.2019

Edition - Bibliothèques - telephone public bibliotheque - telephone bibliotheque - bibliotheque equipement


Un téléphone public à l'ancienne, avec le fil du combiné, vient de faire son apparition dans la bibliothèque publique de la ville de Lawrence (Kansas, États-Unis,). L'ajout d'une petite merveille technologique à ses équipements fait des merveilles. Si l'apparition de ce téléphone a étonné ou amusé, alors que les smartphones occupent toutes les poches, les bibliothécaires y tiennent : tous les besoins doivent être pris en compte par l'établissement.

pay phone
(photo d'illustration, Jeff Ruane, CC BY 2.0)


Équipement du passé par excellence, le téléphone public avait disparu de Lawrence, comme dans de nombreuses villes des États-Unis et du monde, avec la multiplication des smartphones. À quoi bon entretenir des services que plus personne n'utilise ? La bibliothèque de Lawrence vient pourtant d'installer dans son enceinte un exemplaire de ces mêmes téléphones publics.

Évidemment, cette mise à disposition du téléphone au public a fait doucement sourire certains citoyens ou usagers : l'image de la bibliothèque moderne s'en est trouvée un peu écornée, sans doute. Mais Brad Allen, directeur de l'établissement, tient bon, et explique que cette présence n'est pas seulement le fruit de la nostalgie.

« Les bibliothèques publiques sont des lieux où nous devons anticiper les tendances qui vont émerger, mais aussi où il faut parfois faire perdurer des usages qui sont en train de disparaitre. Un grand nombre de personnes, celles qui ont le plus de difficulté d'accès, sont aussi celles qui n'ont pas à disposition les équipements les plus modernes ou récents. Il est important de ne pas les laisser derrière », explique-t-il.

Ainsi, les téléphones publics permettront aux usagers qui ne disposent pas d'une ligne téléphonique ou d'un forfait particulièrement avantageux de rester en contact avec la famille, des amis ou encore à joindre des services administratifs. Et, ajoute Allen, lorsque son propre téléphone est cassé, il est bien utile de pouvoir en trouver un à disposition.
 
Les communications passées depuis le poste de la bibliothèque de Lawrence ne sont pas du tout surveillées, et les numéros appelés non plus.

Environ 100.000 téléphones publics sont encore en activité aux États-Unis, contre 2 millions environ en 1999.


via LJWorld


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.