Pourquoi lire serait-il plus difficile en cette période de pandémie ?

Camille Cado - 14.05.2020

Edition - Société - livre anxiete lecture - anxiete coronavirus pandemie - coronavirus lire anxiete


En ces temps troubles, la lecture semble être l’activité idéale pour s’évader. Alors on essaie de se changer les idées en ouvrant ce bouquin qui attend sur notre table de chevet depuis trois mois déjà, mais rien n’y fait. Nombreux sont ceux qui éprouvent des difficultés à lire. Cette incapacité à se laisser aller, à s’échapper rien qu’un instant.
 

Photo d'illustration, pixabay license

On le sait, les sentiments tels que la colère, la tristesse ou encore l’angoisse ont des incidences sur les facultés cognitives. Ainsi, nos capacités à mémoriser ou encore à se concentrer seraient moins effectives en ce moment à cause des émotions mobilisées face à la pandémie.  

Le média Américain Vox a fait intervenir Oliver J. Robinson, neuroscientifique et psychologue afin de comprendre ce lien entre l’anxiété et cette incapacité à lire, dont beaucoup sont victimes en cette période.

Si pour Oliver J. Robinson, il est impossible d’évaluer jusqu’à quel point l’anxiété affecte notre attention, il est clair que les gens sont davantage angoissés. « Tout le monde est sujet à l’anxiété de temps en temps, en ce moment beaucoup de gens la ressentent, c’est normal. C’est un sentiment qui s’adapte facilement et qui est capable d’évoluer en conséquence » explique-t-il.  

Parfois l’anxiété n’est plus un état passager, mais devient pathologique. « C’est à ce moment-là que vous êtes incapable de faire des choses que vous feriez normalement », poursuit-il. Par exemple, des difficultés à se concentrer ou à dormir.

Il est cependant difficile de définir réellement la limite entre ces deux stades. « Évidemment, tout cela n’est pas binaire, il y a des nuances de gris partout » rassure-t-il, avant de préciser « En général, l’anxiété reste un sentiment normal, évolutif et utile ».
 

La pandémie : “une incertitude insoluble

En ce moment, les circonstances sont particulièrement sujettes au développement de l’angoisse. Contrairement à la peur qui est quelque chose de prévisible, « que vous pouvez comprendre, vous savez ce que c’est, vous savez quand ça commence  » souligne le neuroscientifique, l’anxiété concerne davantage l’incertitude.  « Il n’y a ni début ni fin. On ne peut pas le voir.  Il n’y a pas de contrainte spatiale ou temporelle. »

Et la pandémie dans laquelle nous vivons « est la chose la plus incertaine qui puisse être ». « Vous ne savez pas quand cela va se terminer, si vous allez vous aussi être contaminé. Vous ne savez même pas ce qu’est vraiment le virus. Et tout d’un coup, tout dans votre environnement est dangereux. Les poignées de porte deviennent dangereuses.  D’autres personnes deviennent dangereuses » justifie-t-il.  

Et de préciser que cette situation est aussi totalement indépendante de notre maîtrise. « Je ne peux pas contrôler si une autre personne va faire du jogging de l’autre côté de la rue » donne-t-il en exemple. Face à cela, on essaie de se rassurer, de trouver des informations. « Mais ce que nous faisons c’est essayer de résoudre une incertitude qui est insoluble » souligne-t-il. 
 

Se baser sur ses émotions pour choisir
sa prochaine lecture : Love for Livres


S’il est alors difficile d’identifier exactement les conséquences de l’anxiété sur nos actions — l’anxiété étant complètement différente d’une personne à une autre —, Oliver J. Robinson explique que beaucoup de choses peuvent être altérées. La concentration en fait évidemment partie.

Et de conclure : « il est impossible de résoudre l’incertitude en un temps incertain. »

L’interview est disponible dans son intégralité à cette adresse, en anglais.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.