Poursuivre ou arrêter le Bonus Cultura : l'Italie s'interroge

Nicolas Gary - 18.06.2018

Edition - International - Bonus Cultura Italie - pass Culture France - Italie adolescents culture


Le principe du Bonus Cultura, proposé en Italie, et devenu Pass Culture durant la candidature d’Emmanuel Macron, est mis en doute. Après deux années, le pays se demande en effet si ce chèque de 500 € est nécessaire. Le ministre des Biens culturels, Alberto Bonisoli, sème le doute, et récolte rapidement...


Bao publishing
ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

 

Interrogé en marge d’un festival de musique, Alberto Bonisoli a en effet expliqué avoir besoin de prendre en compte ce que pensent les opérateurs de la culture. L’agence Ansa l’interrogeait sur les mesures et réformes à entamer, mais ne pensait pas que ce serait au Bonus Cultura qu’il s’attaquerait en premier.

 

« Nous devons poser la question : comment rendre curieux les jeunes, et je ne suis pas certain que les instruments à notre disposition soient justes. Je ne pense pas que donner de l’argent aux jeunes pour acheter de la musique et des livres serve beaucoup. Au contraire, j’estime que l’on devrait plutôt investir dans une meilleure manière d’améliorer l’enseignement, la relation à la culture », indique Bonisoli.

 

Levée de boucliers par anticipation, le président de l’Associazione italiana editori, Ricardo Franco Levi avait défendu à tout crin le Bonus Cultura. Et d’ajouter : « Il est important d’investir pour améliorer l’enseignement, mais n’oublions pas l’importance de la valeur intrinsèque du livre et de la lecture dans l’éducation et la formation, tout au long de la vie. »

 

Le fait est que ce Bonus Cultura aurait permis que 78 % des sommes dépensées en ligne servent à acheter des livres. Mais le Bonus pouvait aussi servir dans des boutiques traditionnelles. Les données manquent donc pour se prononcer radicalement. 


Italie : le Bonus Culture aura servi
à acheter des livres... universitaires

 

Sauf que les données fournies par le ministère de la Culture, le MiBACT circulent et semblent défendre, par elles-mêmes, la nécessité d’un maintien de ce Bonus. « Cela coûte 260 millions €... il est mieux de susciter l’envie de culture chez les jeunes, en leur faisant renoncer à une paire de chaussures », s’entête Bonisoli.
 

Ne pas agir sans consulter les professionnels
 

Une pétition, comme il se doit, a été mise en ligne par une jeune femme membre du Parti démocrate – celui d’où venait Matteo Renzi, ex-Premier ministre et à l’origine du Bonus Cultura. 

 

« Un gouvernement qui veut investir sur les jeunes doit rendre cet outil pérenne pour les futurs ados de 18 ans, ne le supprimez pas! C’est une disposition que d’autres pays nous envient ne peut pas devenir une expérience temporaire en Italie. »
 

À ce titre, Cristina Giussani, présidente du Sindacato Italiano Librai estime qu’avant de prendre la moindre décision, il faut que le gouvernement soit à l’écoute des acteurs culturels. Et les librairies indépendantes comptent parmi ces opérateurs.

 

« L’application Bonus Cultura 18 app a non seulement amené bien des jeunes à la lecture, mais ce fut aussi une bouffée d’air frais pour un secteur qui souffre encore : depuis son introduction, elle a généré 200 millions € de dépenses en livres, dont la moitié dans les librairies physiques. Sa suppression définitive serait dommageable », indique la présidente.

Une réunion doit prochainement s’organiser avec les acteurs du livre et les représentants interministériels. Une nécessité, affirment les libraires qui ne souhaitent évidemment pas perdre la manne que représente le Bonus Cultura. « Nous pensons que la politique économique liée à la culture doit toujours être négociée avec ceux qui ont travaillé dans ce secteur depuis toujours. »
 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.