Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Powell's Books abandonne son programme d'affiliation

Clément Solym - 17.01.2012

Edition - International - Taxes - Affiliation - Powell's Books


La librairie Powell's Books, dont le site de ventes en ligne est un franc succès, a annoncé à ses partenaires qu'elle mettait fin à son programme d'affiliation.

 

La librairie américaine Powell's Books s'est fait un petit nom sur Internet. Le site de la librairie s'est longtemps placé comme l'anti-Barnes and Noble ou l'anti-Amazon, à la fois assez indépendant et assez grand pour s'imposer.

 

Grâce à sa réputation, la librairie a été choisie par de nombreux blogueurs pour leur programme d'affiliation. Un programme d'affiliation permet à des webmasters d'être rémunérés contre des services, affichage, nombre de clics, soit tout ce qui concerne globalement la promotion de produits.

 

 

 

 

Pour ses habitués, choisir Powell's Books a tout d'un acte militant, peut-être pas dans la même mesure qu'acheter dans une librairie de quartier mais tout de même mieux que de se jeter à corps perdu sur le premier géant de la vente en ligne venu.

 

Une nouvelle législation fiscale pourrait bien entacher ce succès. A ses affiliés, Powell's Book, a indiqué par mail qu'il mettait fin à son programme d'affiliation :

«  C'est avec grand regret que nous mettons fin à votre participation dans le cadre du programme de partenariat avec Powell's Book (…) en tant que détaillant indépendant, nous soutenons et respectons l'économie locale et ne discutons pas la notion de taxe sur les ventes réalisées en dehors de l'État. Toutefois, les coûts induits par cette taxe sont trop élevés. Ainsi afin de se conformer à la nouvelle loi, nous fermons tous les comptes de nos partenaires basés en Pennsylvanie ».

Amazon, la machine de guerre, a déjà mis en place des accords pour passer outre cette taxe locale des États sur leurs ventes aux Etats-Unis (voir notre actualitté).