Premier des Mohicans, Fictionwise, arrête la vente d'ebooks

Clément Solym - 16.11.2012

Edition - Les maisons - Fictionwise - Lecture numérique - Editeur indépendant


L'un des pionniers et acteur majeur parmi les indépendants versant dans la vente de livres numériques, la société Fictionwise acquise en 2009 par Barnes & Noble, a annoncé la fin de ses activités dont la date est fixée au 4 décembre 2012. Selon le porte parole Dan Jorissen, la cause de cette décision concernerait  « une significative baisse de la demande » dans les formats commercialisés par l'entreprise.

 

 

 

La société fut créée courant 2000, dans le cadre d'un partenariat entre Steve Pendergrast et Mindwise Media (alors dirigée par son frère Scott). Après des débuts modestes dans la réimpression numérique d'histoires courtes dans le registre de la science-fiction, la société a vendu des milliers d'ebooks pour des centaines d'éditeurs.

 

Avant d'être éclipsée par l'ogre Amazon, la firme a été considérée comme le premier succès en tant que détaillant de livres numériques.

 

Selon Paul Bilba de Good E-Reader, Barnes & Noble avait déboursé 15,7 millions de dollars pour racheter l'enseigne en 2009. Une acquisition pour laquelle la maison d'édition n'a finalement pas mis un point d'honneur à faire fructifier.

 

Ce jeudi, Fictionwise a adressé un courriel afin de prévenir ses auteurs. Les plateformes en ligne, incluant Fictionwise.com, eReader.com and eBookwise.com cesseront leurs activités commerciales le 4 décembre. Les clients, aux États-Unis comme au Royaume-Uni bénéficieront d'un délais de quelques jours avec la possibilité de transférer leurs bibliothèques numériques vers la plateforme Nook de Barnes & Noble.

 

Question, maintenant : comment les clients pourront-ils retrouver leurs livres numériques précédemment achetés, une fois que le service après vente aura fermé ?