Première Matière : entre beau livre et herbier olfactif, l'expérience artistique

Clément Solym - 05.10.2016

Edition - Société - Premières matières crowdfunding - livre expériences olfactives - herbier olfactif


Projet né du blog Le journal d’un anosmique, lancé par Martin Jaccard en 2013, Première Matière est un OVNI dans le livre. Des artistes issus de la photo, de l’illustration, des arts graphiques, de la littérature ou de la musique sont réunis. Et ça dégage des effluves délicieux.

 

 

 

Première Matière a inspiré cette phrase d’Alexandra Cardin, parfumeuse : « Sentir a priori, dans l’absolu, en vrac, le nez vierge, pour créer spontanément. J’envie les vingt-deux artistes qui ont ouvert ces fioles. » 

 

Pourquoi ? Il s’agit d’un beau livre pluridisciplinaire, où parfumerie et création contemporaine se répondent. Les différents artistes sollicités ont reçu deux fioles, dont le contenu était caché. Chacune contenait une odeur, mais seule la fragrance la plus prégnante et inspirante devait être retenue. 

 

Chaque créateur était ainsi appelé à imaginer une œuvre originale, partant de cette sélection olfactive, à l’aveugle. Pour eux, la participation à Première Matière a été une expérience aussi déroutante qu’enrichissante, les amenant à s’approprier de façon inédite les intuitions nées de leur sens. 

 

 

Le livre tâche alors de rendre compte de cette collision entre l’odorat et la création. L’enjeu du livre est de rendre compte de l’expérience, mais également de proposer une plongée dans l’univers souvent mal connu de la parfumerie. 

 

L’ensemble est illustré par Lucas Boirat, préfacé par Ange Zola, professeur de matières premières à l’ISIPCA et postfacé par Alexandra Carlin. 

 

Pour l’heure, un crowdfunding fulgurant a été lancé – plus de 50 % en moins de 48 heures. Le livre sera commercialisé à compter du 9 décembre. Proposé en prévente via le financement participatif, il sera vendu 34 € par la suite. 

 

On pourra retrouver la page de financement de Première Matière ici. « Ce livre, c’est la parfumerie qui partage son langage : les matières premières. Un herbier graphique qui permet de les découvrir ou de les redécouvrir », souligne Alexandra Carlin. 

 

 

>> Les artistes 

Allisun & Pierre Tutard (installation) / Lucas Boirat (illustration) / Olivier Brunhes (littérature) / Thierry Chassagnac (sculpture) / Pia Chevalier (design d’objet) / Quentin Convert (photographie) / Hélène Deguen (pâtisserie) / Irène Dulac (dessin) / Aurore Émaille (art graphique) / Jérôme Escafre & Alexander Lopez (photographie et stylisme) / Mélié Giusiano (art graphique) / Pierre Gris (dessin) / Gabrielle Lajoie-Bergeron (peinture) / Cindy Lo (installation) / Eddy Maaroufi (littérature) / Marco Moustache (musique) / Lola Nicolle (poésie) / Lucile Piketty (peinture) / Alexandre Lasnami & Laura Quidal (art graphique) / Hermine Robinet (dessin) / Benjamin Rossi & Désirée Thevenin (art graphique) / Flore Tricon (littérature) / Paul Rey (dessin) 

 

>> L’équipe
– Martin Jaccard, directeur olfactif [évaluateur chez Symrise]
– Sophie Doléans, graphisme, fabrication [graphiste aux éditions de l’œil]
– Marie Jaccard, responsable de la coordination et de l’administratif, direction artistique [collaboratrice à La Nouvelle Agence, agence littéraire]
– Lola Nicolle, rédaction, communication, et direction littéraire [éditrice aux
éditions L’Iconoclaste]