Les éditeurs de Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées réunis

Cécile Mazin - 26.09.2015

Edition - Les maisons - Languedoc Roussillon - Midi-Pyrénées - éditeurs association


Regroupant une cinquantaine d’éditeurs issus des deux régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, l’ELRMP vient de voir le jour. L’acronyme n’est pour l’instant que provisoire, en attendant que la nouvelle région décide de son nom. Mais voici l’acte de naissance, déposé le 17 juillet dernier à la préfecture de Carcassonne, sous la présidence de Charles-Henri Lavielle, des éditions Anacharsis et Colette Olive, vice-présidente de Verdier.

 

Charles Henri Lavielle (Ed. Anacharsis)

 

 

 

« L’édition est un moteur culturel et économique essentiel de la vie de nos territoires. Le livre est aujourd’hui le plus important vecteur de transmission de la connaissance. Cependant, le monde du livre a connu ces trente dernières années des mutations dont on peine à prendre la mesure. Les difficultés du secteur, de plus en plus visibles, nécessitent d’engager d’amples réflexions pour y faire face », assure l’ELRMP.

 

Annonçant la création de cette nouvelle réunion d’éditeurs, l’association souligne le besoin de mutualisation actuel, pour les différents acteurs de la chaîne du livre. La présentation tant de leurs objectifs que des conditions de création de ce regroupement suivent : 

 

La loi Lang (sur le prix unique) date de 1981, et elle seule supporte depuis sa création l’ensemble du dispositif du monde du livre. Conçue pour faire face aux menaces de monopolisation des grands ensembles économiques tout en préservant la librairie indépendante, elle a permis de sauvegarder la diversité de la création éditoriale. Cette loi, essentielle pour l’économie du livre, n’a pas été renforcée depuis et doit, pour contrer les logiques de concentration et d’uniformisation croissante de la lecture, être étendue à l’échelle européenne. 

 

La logique de concentration en œuvre a pour corollaire la monopolisation du discours par les structures dominantes du secteur, ainsi que sa représentativité auprès des pouvoirs publics. On observe que les politiques émanant de ce paritarisme étriqué renforcent ces logiques et fragilisent une partie des acteurs économiques qui participent de la pluralité de la chaîne du livre — les éditeurs, les auteurs, les traducteurs, les correcteurs, les illustrateurs, les graphistes, mais aussi les imprimeurs, les bibliothécaires, les libraires — au détriment du lecteur. 

 

Ces logiques ont un impact sur le territoire national. Mais c’est souvent au niveau des politiques régionales, selon l’intérêt que les élus portent au secteur du livre, que sont mises en place des mesures qui atténuent ces orientations en protégeant et promouvant la diversité. C’est pourquoi nous souhaitons orienter nos actions à destination des instances régionales et nationales. 

 

Dans ce contexte d’uniformisation nouveau et incertain, l’impératif – économique, culturel et politique – est de se donner avant tout les moyens de préserver cette diversité par la force de l’action collective. 

 

Objectifs : 

Au niveau régional : Alors que les deux grandes régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon s’apprêtent à fusionner, les éditeurs de cette nouvelle collectivité territoriale s’associent pour former ELRMP. Cette association entend être un interlocuteur direct des pouvoirs publics. Elle souhaite participer activement à la réflexion à mener pour la mise en place d’une future politique du livre et de la lecture qui permette à la pluralité des acteurs de continuer à fonctionner et à se développer. Elle s’inscrit dans une démarche de proposition. 

 

Dans cet esprit, l’une de ses premières demandes sera de rencontrer les candidats aux élections régionales afin de leur faire part de ses attentes et de connaître leur programme respectif en direction du livre et de la lecture. 

 

Au niveau national : La mise en place des contrats de filière État/Région légitime la place de l’association comme interlocutrice auprès des instances nationales (CNL, ministère de la Culture) et notamment pour savoir de quelle manière ils seront homogénéisés et pérennisés.