Prêt d'ebooks en bibliothèque : HarperCollins changerait d'avis

Clément Solym - 08.04.2011

Edition - Bibliothèques - harper - collins - limitation


En février dernier, le groupe d’édition HarperCollins avait soulevé en tollé en annonçant la mise en place d’une restriction sur les ebooks dans les bibliothèques. La limitation de la consultation d’un livre numérique était fixée à un usager unique, et le nombre de prêts, à 26 par livre numérique. (notre actualitté)

Évidemment, cette décision absurde avait scandalisé les foules et un véritable boycotte de la maison d’édition s’était développé ces dernières semaines. D’abord à l’initiative des bibliothèques (notre actualitté), puis le mouvement s’était étendu à un public diversifié. « Beaucoup de gens qui n’utilisent même pas d’ebooks aujourd’hui se sont mêlés à cette histoire » regrette Josh Marwell, le directeur des ventes d’HarperCollins.


Forcé d’admettre son erreur, le groupe d’édition paraît prêt à revenir sur sa décision, d’après eBooknewser. « Le nombre 26 est-il gravé dans la pierre ? non », aurait concédé Josh Marwell lors d’une longue réunion hier.

« C’est le nombre que nous avons fixé pour le moment mais nous considérons ces prises de décisions comme un travail en cours […] Nous attendions une multitude de réponses et nous savions que nombreuses seraient les personnes qui feraient des propositions. »


Mea culpa, on s'est peut-être planté

Marwell avoue donc être ouvert à toute proposition concernant ces restrictions, il conclut en plaidant sa cause : « Quand nous nous sommes fixés au nombre 26, l’information que nous avions était que la plupart des livres ne circulaient pas au-delà de 26 fois. […] Nous avons réalisé que ça ne fonctionnait pas avec les best-sellers ». (via Library journal)

Les membres du groupe s’accordent pour dire qu’un dialogue vaudrait mieux qu’un boycotte.