Prêt numérique : l'édition amplifie la pression sur les bibliothèques

Antoine Oury - 03.07.2019

Edition - Bibliothèques - pret numerique - simon schuster bibliotheques - licences pret livres numeriques


Aux États-Unis, les bibliothécaires s'arrachent à nouveau les cheveux à propos du prêt de livres numériques et audio : quelques semaines après les changements de condition annoncés par le groupe Hachette, Simon & Schuster a fait le choix d'abandonner un modèle permettant l'accès perpétuel à un exemplaire audio après achat, pour se rabattre sur une limitation à deux ans seulement.

Simon & Schuster - London Book Fair 2016
Le logo de Simon & Schuster (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


Les nouvelles peu réjouissantes s'enchainent pour les bibliothécaires américains : le groupe Simon & Schuster a fait part de nouvelles conditions mises en place pour le prêt de ses livres numériques et livres audio numériques au sein des établissements, au détriment de ces derniers, selon l'Association des Bibliothécaires américains (ALA, American Library Association). Aux États-Unis, comme en France, le prêt numérique se fait au bon vouloir des éditeurs, selon un système de licences qui les laisse définir la totalité des conditions et des tarifs.

À partir du 1er août prochain, les nouvelles conditions de prêt des livres de Simon & Schuster « seront un poids pour les finances des bibliothèques publiques et limiteront l'accès à leurs ressources », dénonce l'ALA. Le premier changement concerne l'accès aux livres audio : la licence auparavant perpétuelle sera désormais limitée à deux ans, au-delà desquels la bibliothèque devra racheter le livre audio concerné.

Les prix des licences de livres audio, eux, s'échelonnent de 39,99 $ (environ 35 €) à 79,99 $ (environ 70 €), des prix jugés « excessifs » et qui « limitent l'accès du public » aux ouvrages, assure Wanda Brown, présidente de l'Association des Bibliothécaires américains.

Du côté des livres numériques, le modèle d'accès limité à un an disparait, au profit d'un modèle d'accès sur deux ans, ce que l'ALA considère cette fois comme un recul en matière de praticité et de flexibilité des modèles, étant donné que le prix payé par la bibliothèque pour l'ouvrage augmente en conséquence. Des titres à la durée de vie courte en bibliothèque, qui pouvaient être ajoutés au catalogue pour un an seulement, devront désormais l'être pour deux ans au minimum.

Des conditions trop difficiles pour les bibliothèques

Si les bibliothécaires américains se réjouissent de l'absence d'un embargo sur l'achat des titres numériques par les bibliothèques par rapport à leur mise à disposition auprès du grand public, les motifs de satisfaction se font rares. Il y a quelques semaines, les professionnels de la lecture publique avaient dénoncé la nouvelle politique en vigueur chez Hachette, qui supprimait les accès perpétuels à ses titres numériques pour adopter un modèle limité sur deux ans.

Les bibliothécaires américains demandent qu'une législation spécifique soit mise en place pour faciliter le prêt de livres numériques et de livres audio au format numérique, ou que les conditions proposées par les éditeurs soient fixées en concertation avec la profession.
 
D'après eux, les finances des établissements ne permettent plus de satisfaire la demande des usagers, quand les différences de modèles entre les éditeurs rendent leur travail de plus en plus complexe.

Aux États-Unis, les bibliothèques entendent mettre en œuvre une campagne d’information sur les coûts du prêt numérique, pour leur permettre de mettre la pression sur l’édition avec le soutien de l’opinion publique, mais aussi en appeler au Congrès, dans l'espoir qu'il examine si les conditions fixées par les éditeurs sont un frein à l'exercice du droit fondamental d'accès à l'information, pour les citoyens.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.