Prévision d'un Noël catastrophique pour le libraire Barnes & Noble

Clément Solym - 04.11.2008

Edition - Economie - prévision - Noël - ventes


« Jamais depuis le temps que je suis dans ce commerce je n'ai connu de pires perspectives pour l'économie », explique Leonard Riggio, président de Barnes & Noble. Une attitude qui contraste tout de même violemment avec les prévisions formulées ce matin même par Brian McBride, directeur d'Amazon Angleterre, qui voit se profiler un Noël record.

C'est dans une note adressée au personnel que le directeur de la chaîne de librairies, déjà en position délicate confie à ses employés que non seulement Noël sera un cap difficile à passer, mais qui pis est, « la tendance se poursuivra en 2009 et peut-être au-delà », selon les propos rapportés par le Wall Street Journal.

Au menu crise économique, qui impacte directement les plans de développement du détaillant et ralentit considérablement les projets de croissance déjà peu éfficients. Une occasion pour annoncer de même que les dépenses discrétionnaires seront réduites à l'avenir.

Bonne nouvelle cependant, la chaîne maintient son plan de paiement des heures supplémentaires réalisées durant les vacances, signe que les finances ne sont pas au plus bas non plus. Et maigre compensation, mais compensation tout de même, il semblerait que cette situation soit valable pour nombres d'entreprises américaines, ajoute le président.