Prise de risque minimale : une filiale romance pour ado en crowdfunding

Clément Solym - 22.12.2012

Edition - Les maisons - crowdfunding - collection - romance pour adolescents


L'initiative est véritablement révolutionnaire : après les droits d'auteurs les plus bas possible sur les ventes numériques, un éditeur vient de trouver le moyen de se lancer dans l'innovation à un coût des plus dérisoires... Mais surtout de supprimer tout argument visant à donner à l'éditeur le dernier mot en matière de choix de textes : désormais, l'avis du lecteur pour la publication d'un livre va compter. Et d'autant plus que c'est ce dernier va payer sa création.

 

 


 

 

Macmillan vient donc de lancer une nouvelle filiale Swoon Reads, basée sur le principe du financement collectif, ou crowdfunding, et dont la ligne éditoriale est simple. Cette filiale-collection « révolutionnaire », assure l'éditeur, est dédiée à la parution de livres de romance pour adolescents, avec des ados dedans, qui en peindront toute l'intensité et la tendre passion. 

 

À partir de l'année prochaine, les jeunes auteurs pourront donc uploader leur travail, un roman d'une taille comprise entre 50 et 70.000 mots, avec l'assurance que les ouvrages plus courts ou incomplets seront systématiquement refusés. Ensuite, le principe du crowdfunding s'appliquera de manière bête et méchante : les internautes consulteront les textes et extraits proposés, et décideront d'investir dans le livre, avec un barème leur octroyant une récompense plus ou moins importante selon le niveau d'investissement. 

 

Le financement sera considéré comme atteint dès lors que la barre de XX milliers de dollars € sera franchie. 

 

Et le principe révolutionnaire est donc bien là : plutôt que d'ouvrir une filiale dispendieuse, de payer des éditeurs, des correcteurs, des lecteurs et ainsi de suite, Macmillan puise dans le meilleur outil collaboratif du net, pour s'épargner le maximum de frais. Au cours de l'année 2014, estime l'éditeur, entre six et douze titres devraient être commercialisés,  

 

Le crowdfunding, apporte non seulement le financement nécessaire pour la réalisation d'un ouvrage, mais garantit également à l'éditeur que la publication du livre sera imméditamenet amortie. Et les ventes s'effectueront tout à la fois en numérique et en papier. De quoi constituer une offre supplémentaire en ebook, et abandonner rapidement un papier trop onéreux en cas de besoin.

 

Une fois le montant atteint, l'auteur doit recevoir une somme de 10.000 $ et un contrat d'édition classique avec une rémunération en droits basée sur les éléments suivants : 

  • Hardcover – 10% of list price
  • Trade Paperback – 6% of list price
  • Paper Over Board – 8% of list price
  • Mass Market Paperback – 6% of list price
  • E-book – 25% of amount received
  • Graphic Book – 6% of list price
  • Electronic Graphic Book – 10% of amount received
  • Audio – 10% of amount received
  • Digital Audio – 20% of amount received
  • Multimedia/Gaming – 10% of amount received

 

Reste une question à résoudre : un auteur a-t-il vraiment intérêt à passer par ce service, ou n'aurait-il pas plutôt tout avantage à tirer de se débrouiller par lui-même ? (via The Digital Reader)

 

L'élément spectaculaire, est par ailleurs que toute audace éditoriale sera sanctionnée par avance : finis les textes un peu étranges, avec cette méthode, puisque seuls les goûts du public, et un public qui a les moyens, pourront avoir force de loi...

 

A découvrir sur Swoon Reads