Erri De Luca : le soutien contre la condamnation se poursuit

Julie Torterolo - 07.10.2015

Edition - International - Erri de Luca - soutiens - procès


Engagé depuis plusieurs années dans le projet NO TAV (contre l’installation de la ligne TGV entre Lyon et Turin), l’écrivain Erri De Luca a été jugé le 21 septembre dernier devant la justice italienne. Tout en l’accusant d’incitation au sabotage — notamment pour ses déclarations dans la presse —, le procureur de Turin a requis une peine de 8 mois de prison ferme contre l’auteur militant. En attendant la décision prévue pour le 19 octobre, les réactions et soutiens pour Erri De Luca se multiplient. 

 

 

Erri De Luca - ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

« Ses paroles ont un poids déterminant sur le mouvement NO TAV ». Le 21 septembre dernier, le procureur de Turin a accusé l’auteur — membre du mouvement NO TAV — d’avoir tout bonnement incité au sabotage. Il a alors requis une peine de 8 mois de prison ferme. « Le verbe "saboter" a beaucoup de sens. Et personne ne peut, même pas un juge, m’empêcher d’employer ce verbe », s’était alors défendu Erri De Luca. 

 

On lui reproche notamment les propos qu’il a tenus en 2013 dans une interview donnée au Huffington Post italien : « Les sabotages sont nécessaires pour faire comprendre que le TGV est une œuvre nuisible et inutile. »

 

Or, « les témoignages au cours du procès ont démontré que les actes violents se sont multipliés après les écrits d’Erri de Luca », avait assuré Mario Virano, le directeur général de TELT (Tunnel Euralpin Lyon Turin) dans la deuxième audience en mai dernier. 

 

Invité lundi sur la matinale de France Culture, l’auteur de Trois Chevaux a expliqué qu’il « ne fera pas appel » à la décision prévue pour le 19 octobre prochain. « Je défends ma liberté d’expression. Mais je ne répéterai pas l’exercice devant un deuxième tribunal ». 

 

 


Les soutiens se multiplient

 

Pourtant déjà bien présents notamment sur les réseaux sociaux, les soutiens ont continué de se multiplier depuis la dernière audience. Le Parti communiste français a, par exemple, publié un communiqué le 25 septembre dernier, dénonçant un réquisitoire du procureur comme « proprement scandaleux et allant à l’encontre de la liberté d’expression ».

 

Sur son site, le collectif « Soutien à Erri De Luca » poursuit également sa lutte en faveur de l’auteur. « Mais, 8 mois, c’est 8 de trop », peut-on lire dans un édito du 28 septembre. « Chacun comprend le message de ces hauts fonctionnaires [les dirigeants de la TELT] : s’ils peuvent “bâillonner” un écrivain, pour reprendre la formule d’Antoine Gallimard, ils n’hésiteront pas a fortiori devant ceux qui ne disposent pas d’une notoriété protectrice », continue le papier.

 

« Comment imaginer que nous n’aurions plus le loisir d’écrire métaphoriquement sans risquer d’être déférés à une Police des mots ? [...] Si, le 19 octobre, l’écrivain n’est pas acquitté, ces questions prendront toute leur force. Peut-on refouler ce vent mauvais ? »

 

La Maison des écrivains et de la littérature (MEL) avec la Librairie Tschann ont également décidé d’apporter leur pierre à l'édifice. Lundi prochain aura ainsi lieu, au sein de la libraire parisienne, une lecture de dernier livre de Erri De Luca, La parole contraire (Gallimard, 2015), en soutien à l’écrivain. « Éditeur d’Erri de Luca en France, je tiens à exprimer mon entière solidarité à l’homme et à l’écrivain que nous accompagnons depuis longtemps », avait pour sa part assuré Antoine Gallimard.


Pour approfondir

Editeur : gallimard
Genre : sociologie faits...
Total pages :
Traducteur : danièle valin
ISBN : 9782070148677

La parole contraire

de Erri de Luca

Erri De Luca soutient depuis des années le combat des habitants de la vallée de Suse dans le Piémont, regroupés dans l'association NO-TAV, cherchant à empêcher la construction de la ligne TGV Lyon-Turin. La préservation de la vallée et le risque que des particules d'amiante soient diffusées suite au percement des tunnels sont au coeur du débat. Cet engagement du côté de NO-TAV mène aujourd'hui l'écrivain italien devant les tribunaux : suite à deux interviews parues dans la presse internationale pendant l'été, Erri De

J'achète ce livre grand format à 8 €