Prison : raconter une histoire à son enfant, malgré les barreaux

Antoine Oury - 28.12.2013

Edition - Société - prison - lecture à distance - détenus


Un programme carcéral initié dans l'État de New York permet aux détenus des prisons de s'enregistrer pour faire parvenir une lecture de livre en différé à leurs enfants. Financé par le diocèse épiscopal de Rochester, le programme est en place depuis près de 10 ans et permet d'alléger un peu la peine des enfants, lorsque les parents purgent la leur.

 


harlem jail

Une prison de Harlem, New York (Nicolás Boullosa, CC BY 2.0)

 

 

Deux fois par mois, deux volontaires, dont la fondatrice de ce programme bien particulier, se rendent dans les prisons de New York pour proposer aux détenu et détenues une série de livres pour enfant. Il sera possible d'en choisir un pour l'enregistrement d'une lecture, qui sera transmise le soir même à la famille, accompagnée d'un message personnalisé.

 

En 2012, 140 parents ont lu plus de 600 ouvrages à leurs enfants, grâce à 16 volontaires motivés.

 

Claire Kremer, 79 ans, à l'origine de l'initiative, a hérité du surnom « StoryBook Lady », soit « La dame aux histoires », ce qui n'est pas si mal. Différentes églises épiscopales sont venues en aide au groupe de volontaires, pour les aider à se procurer plus de titres, et à les diffuser plus facilement dans les établissements carcéraux.

 

(via USA Today)