Prix Médecis : Pierre Leroy scalpé

Clément Solym - 06.05.2011

Edition - Les maisons - prix - litteraire - medicis


Pierre Leroy vient de se faire sanctionner en bonne et due forme par les autres membres du jury du Prix Médecis, alors même qu'il annonçait la création d'un nouveau prix littéraire. En lançant le Prix des prix, qui récompensera un des ouvrages parmi tous ceux primés à la rentrée littéraire, le bonhomme s'est-il attiré les foudres de ses comparses ?

Le Figaro
avançait ce matin que le jury du Médicis allait désormais compter de nouvelles têtes. Mais l'information principale concernait plutôt le départ de Pierre Leroy - et non Claude, comme l'écrivaient nos confrères.

C'est ainsi l'AFP qui canarde, en citant Dominique Fernandez, membre de l'Académie française et du Médicis. Ce dernier considère qu'un « nouveau prix littéraire qui prétend juger les prix donnés par les autres grands jurys de fin d'année est incompatible avec sa [NdR :celle de Pierre Leroy] présence au sein du jury Médicis ».

Dont acte, la messe est dite, est voilà qui animera les forums dans leur conviction que le monde littéraire est peuplé de requins.

Au moment de l'annonce de la création du Prix des prix, qui s'appuiera sur les trois grands, Médecis, Renaudot et Goncourt, un membre de jury nous avait confié que cette décision était « tout simplement absurde. Voilà la plus belle manière de créer un amalgame des genres et de priver tous les prix de leur identité ». (notre actualitté)

En attendant, les nouvelles figures qui siégeront sont les suivantes :
  • Emmanuelle Bernheim
  • Anne F. Garetta
  • Alain Veinstein
Pour l'édition 2010, rappelons que Maylis de Kerangal, publiée chez Verticales, avait été primée du Medicis français, pour Naissance d'un pont, et que David Vann, pour Sukkwan Island, chez Gallmeister, avait reçu le Médicis étranger.